Aliments

Protéines d’insectes : nutrition, environnement, consommation, réglementation… On vous dit tout !

tenebrions insectes
Adrien Ponassié
Écrit par Adrien Ponassié

Tous les média en parlent, de nombreuses personnes ont essayé mais cette source alternative de protéines ne rentre pas vraiment dans notre quotidien alimentaire. Comment mieux comprendre les enjeux des protéines d’insectes ? Cette denrée du futur ?

Le mois dernier, Innovafeed et Auchan ont lancé la première truite nourrie à l’insecte sur ses étals. C’est une première à la fois dans le domaine de l’alimentation animale mais aussi en termes d’offre de produits pour le consommateur.

L’insecte connaît depuis ces dernières années un engouement très fort à la fois dans le milieu des entreprises mais aussi chez le consommateur qui le décrit souvent comme « la protéine du futur ». Comment décrypter ce nouveau phénomène ? Tout ce qu’on nous dit est-il vrai ? Nutrikéo vous aide à y voir plus clair en levant quelques idées reçues.

Une source de protéines

L’insecte est-il vraiment très riche en protéines ?

Il y a effectivement environ 70% de protéines dans la farine d’insectes mais il faut comparer ce qui est comparable. Lorsqu’il est vivant, l’insecte contient environ 60% d’eau, 20% de protéines, 10% de lipides et le reste en glucides et autres. Tout comme une grande majorité d’êtres vivants finalement.

Pour obtenir de la farine, l’insecte est séché puis pressé pour en retirer l’eau et les matières grasses. C’est comme cela qu’est obtenu ce taux effectivement élevé en protéines. Si l’on retirait toute l’eau contenue dans la viande, les teneurs en protéines seraient équivalentes.

 L’élevage d’insectes, faible consommation d’eau, bon pour l’environnement et non polluant ?

Pas autant qu’on le pense !

Cet article est réservé aux abonnés premium. Pour lire la suite, connectez-vous si vous avez un compte. Sinon, découvrez notre offre premium.

print

A propos de l'auteur

Adrien Ponassié

Adrien Ponassié

Laisser un Commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Share This