Innovation

Les insectes au service de la lutte contre le gaspillage alimentaire

gaspillage alimentaire
La Rédaction
écrit par La Rédaction

88M de tonnes, c’est le volume alimentaire gaspillé par les européens en un an. NextAlim a décidé de s’attaquer à la source du problème en utilisant des insectes dans son process de dégradation des déchets alimentaires et lutter ainsi contre le gaspillage alimentaire.

Comment les insectes sont-ils intégrés au processus de valorisation des matières organiques ?

Produire des protéines grâce aux insectes, c’est le défi que s’est promis de relever la start-up française NextAlim depuis sa création en 2013. Sa dernière levée de fonds de 7 M€ réalisée en septembre dernier fait monter à 10M€ le montant total investi dans le projet.

En participant à cette levée Suez, Nutri.CIAB et Dynalim donne un nouveau souffle à NextAlim, permettant par la même à Suez de confirmer son engagement dans la valorisation des nouvelles ressources énergétiques.

En digérant les biodéchets, les larves de mouches (Black Soldier Fly) transforment les résidus alimentaires en protéines. L’entomoculture permet à ces protéines d’être utilisées dans des secteurs comme celui du PetFood ou de la chimie verte. L’industrialisation est prévue pour 2018.

Malgré un cadre réglementaire strict régissant l’élevage industriel des insectes, NextAlim a su tirer profit des ressources fournies par la nature. La filière organique prend ainsi un nouveau virage grâce à l’entomoculture.

A propos de l'auteur

La Rédaction

La Rédaction

La rédaction de Culture Nutrition : une équipe de rédacteurs à l'affût de toutes les tendances nutrition-santé, pour vous partager au quotidien les dernières innovations du marché.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Share This