Santé publique

Les baby-boomers en meilleure santé que les quadras

Baby-boomers santé
La Rédaction
écrit par La Rédaction

Selon une étude anglaise, les baby-boomers seraient en meilleure santé que la génération X. Effectivement, cette dernière sera malade plus fréquemment et plus longtemps que ses aînés. Comme chaque année, le Health Survey for England a mené son enquête pour prendre le pouls de l’état de santé de la population. Les chercheurs de l’University College London nous donne les grandes conclusions de l’étude.

L’étude du Health Survey for England sur la santé des baby-boomers et de la génération X

L’étude se base sur l’analyse de plus de 135 000 patients. Ces derniers ont participé à l’enquête annuelle sur la santé en Angleterre entre 1991 et 2014. Les participants ont entre 40 et 75 ans, et sont donc nés entre 1945 et 1980.

Pour obtenir ces résultats, l’étude a enregistré plusieurs critères. Tout d’abord, les patients ont dû répondre à un formulaire. Par la suite, les chercheurs ont mesuré la pression artérielle, le poids, la présence ou non de maladies ou encore l’IMC et l’hémoglobine glyquée des patients.

Finalement, le constat est simple. En effet, les personnes nées dans l’après-guerre présentaient une meilleure santé à des âges équivalents que les quadragénaires. Par exemple, les femmes nées en 1958 étaient deux fois plus susceptibles d’être diagnostiquées diabétiques à l’âge de 56 ans que les femmes nées en 1946. Les hommes ne sont pas mieux lotis. Effectivement, le surpoids concerne 78% des hommes de 44 ans nés en 1970. En parallèle, il concernait 71% des hommes nés en 1958 au même âge.

Les baby-boomers présentent un meilleur état de santé

Selon les chercheurs, les quadragénaires sont plus susceptibles de connaître certaines pathologies telles que le surpoids ou le diabète que leurs aînés. Sans compter que ce constat s’ajoute au risque de maladies cardiaques. En somme, ces personnes présentent un état de santé dégradé, d’autant plus que certaines conditions de santé apparaissent à un âge précoce. La cause ? Très certainement le changement de style de vie.

Le paradoxe de l’étude réside dans le fait que la génération X sera malade plus souvent et plus longtemps certes, mais son espérance de vie augmente. Vivre plus longtemps n’est alors pas synonyme de bonne santé.

« Plus tôt au 20e siècle, une augmentation de l’espérance de vie allait de pair avec une augmentation de la durée de vie en bonne santé – les jeunes générations vivaient plus longtemps et en meilleure santé. Il semble que, pour les générations nées entre 1945 et 1980, cette tendance soit au point mort. Ceux qui sont nés plus tard devraient vivre plus longtemps en moyenne, mais avec plus d’années de mauvaise santé. » – Pr. George Ploubidis, co-auteur de l’étude.

L’inquiétude des services de santé

Il y a de quoi s’inquiéter du côté des services de santé qui font déjà face au vieillissement de la population. Prenons le diabète en exemple. Les coûts de traitement de l’hypertension artérielle et du diabète risquent d’augmenter à l’avenir. En effet, le diabète coûte déjà £ 23,7 milliards par an en Angleterre. Vivre plus longtemps avec ces pathologies entraînerait donc une hausse des coûts de la prise en charge.

Un article écrit avec Sophie Gonçalves, assistante chef de projet. Merci à elle !

A propos de l'auteur

La Rédaction

La Rédaction

La rédaction de Culture Nutrition : une équipe de rédacteurs à l'affût de toutes les tendances nutrition-santé, pour vous partager au quotidien les dernières innovations des marchés Food, Nutra, Santé, mais aussi les dernières actualités en matière de communication, durabilité et business.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Culture Nutrition

GRATUIT
VOIR