Aliments Innovation

[Partenariat Natexpo] Alimentation personnalisée, ou comment s’adapter aux besoins des populations spécifiques

Alimentation_personnalisee
Ophélie Perdrieau
Écrit par Ophélie Perdrieau

Seniors, femmes enceintes, bébés, sportifs… Chaque population présente des besoins particuliers ! Et les entreprises doivent pouvoir s’adapter. La spécificité de leur profil nécessite une attention particulière quant à la composition des produits, mais aussi des nouvelles attentes des populations concernées. En attendant la possibilité de pouvoir suivre notre audioguide sur le sujet de l’alimentation personnalisée pendant le salon Natexpo, et découvrir les entreprises innovantes du domaine :  Zoom sur les actualités et innovations en lien avec l’alimentation personnalisée dans cet article.

Les seniors, un marché encore loin du coup de vieux

Deux profils de seniors

A l’horizon 2080, plus du quart de la population européenne aura plus de 65 ans1. A l’image de la démographie, le marché est donc en pleine croissance. On distingue alors deux profils de seniors :Alimentation_personnalisée_seniors

Des problématiques communes

Les seniors, avec l’âge, sont sujets à des troubles de la santé qui affectent leur vie quotidienne. La dénutrition en fait partie. D’après le Collectif de Lutte contre la Dénutrition, 400 000 personnes âgées à domicile sont touchées. Entre troubles de la déglutition, sarcopénie, diabète, ostéoporose…

L’alimentation est intimement liée aux états de santé. Ainsi, les besoins nutritionnels des seniors convergent. Effectivement, le maintien du capital osseux est lié à un apport en calcium, le fonctionnement neuromusculaire au magnésium, la L-citrulline à la préservation du capital musculaire… Minéraux, vitamines et protéines représentent un panel d’actifs adaptés à leurs problématiques de santé. Seulement répondre « fonctionnellement » aux besoins nutritionnels des personnes âgées ne suffit plus.

Miser sur l’appétence et la saveur

Une alimentation personnalisée doit aussi répondre aux attentes des convives concernés. Pour les seniors, il s’agit de garder le plaisir de manger. On assiste donc à une démédicalisation de l’offre. Les produits hyper-protéinés se transforment en pains, biscuits et autres confiseries. Les repas mixés font également peau neuve pour stimuler l’appétit à travers le goût, mais aussi la forme.

 

alimentation_personnalisee_saveur

La nutrition infantile innove en misant sur le clean label

Qu’entend-on par nutrition infantile ?

Il s’agit des produits destinés aux bébés de 0 à 3 ans :

alimentation_infantile

Les laits infantiles concernent les préparations pour nourrissons, les préparations de suite et les aliments lactés destinés aux enfants en bas âge. Les aliments de diversification sont les aliments en pots, les céréales infantiles, les petits plats, les biscuits ou encore les purées et potages.

Des ventes en recul

On constate un recul des ventes d’aliments infantiles sur le marché français, avec une baisse de -1,3 % en valeur et -2,4 % en volume2. Quatre facteurs sont en cause :

  • Le baisse du nombre de naissances
  • Le développement de l’allaitement maternel
  • L’essor du fait-maison

Une méfiance véhiculée par les nombreux scandales alimentaires

Déploiement du clean-label pour regagner la confiance des parents

Les industriels agro-alimentaires doivent donc, en plus de répondre aux besoins nutritionnels particuliers des bébés, gagner la confiance des parents. Ceci se traduit à travers plusieurs initiatives :

  • L’engagement pour le bio devient un prérequis

Les références bio représentent aujourd’hui 6,7 % du chiffre d’affaire des laits et aliments pour bébé en hypers, supers, hard discount et drive3. En France, Babybio, Yooji et Good Goût tirent leur épingle du jeu.

  • La transparence est de rigueur

Le clean label se traduit également à travers la transparence des marques vis-à-vis de leurs produits. Les parents veulent savoir ce que mange exactement leur enfant, d’où les ingrédients proviennent, comment ils ont été produits… Blédina s’engage avec une série de publicités sur l’alimentation naturelle, et Babybio avec la mise en avant d’une carte de France valorisant l’origine des ingrédients.

alimentation_personnalisée

  • Le boom du « fait maison » industriel : du frais, du local et de saison

Pour la nutrition infantile, l’innovation se fait également à travers la recherche de recettes toujours plus audacieuses. Ces dernières véhiculent des valeurs locales et de saison.

Alimentation_personnalisee_bebe

  • De nouveaux formats pour plus d’autonomie

Les formats évoluent pour toujours plus de gourmandise et de praticité. On retrouve maintenant des glaces au lait infantile ou encore des snacks pour bébé.

Alimentation_infantile

 

Un ciblage dès la vie intra-utérine : déploiement des produits pour la femme enceinte

La nutrition du bébé se fait dès la vie intra-utérine. C’est pourquoi La fabrique des mamans s’est positionnée sur des ingrédients ciblés pour le développement de l’enfant (micro-algues, graines) et pour l’allaitement et les nausées de la maman (gingembre). Maternov Antepartum s’est axée sur le développement de la flore microbienne du bébé avec des souches de probiotiques.

La nutrition sportive, entre technicité et naturalité

Qu’entendons-nous par « nutrition sportive » ?

La nutrition sportive concerne les boissons (boissons de l’effort prêtes à l’emploi, poudres à reconstituer…), les aliments (barres, biscuits, pâtes de fruits…) et les compléments alimentaires (gélules, shots, gummies…).

L’explosion d’un marché de niche

Le marché mondial affiche une croissance très forte, avec les Etats-Unis en tête4. En 2016, le marché français s’élevait à 110 M€, avec une hausse de 6 % annoncée pour 2021. Les poudres protéinées remportent plus de trois quarts des parts.

Le moteur de la dynamique : la démocratisation du sport

A l’origine, il y avait les adeptes du muscle. Puis les athlètes. Depuis peu : le tout-venant ! 58 % des français pratiquent une activité physique régulière contre 39 % en 19675. De nouveaux sportifs s’y intéressent : femmes, seniors, personnes en surpoids, millénials… Voici 5 bonnes raisons de croire en la nutrition sportive.

Plus de technicité pour plus de crédibilité

La nutrition sportive a longtemps été assimilée à du dopage. Aujourd’hui, pour se démocratiser, et parce qu’elle se démocratise, le sérieux est de mise. Pour cela les ingrédients et les galéniques sont plus techniques, les modes d’action (au cœur de la cellule) sont expliqués… Les sportifs prennent autant soin de leur santé qu’ils recherchent la performance. Ce n’est plus « la performance à tout prix ». Certains ingrédients jouent sur les deux axes : protection + performance.

Les innovations ont alors plusieurs objectifs. Par exemple :

  • Contrebalancer les effets du sport en luttant contre le stress oxydatif, en protégeant les articulations…
  • Agir au cœur des mitochondrie en augmentant la production d’ATP par l’organisme…
  • Agir sur le mental. La performance devient holistique avec une gestion du stress, une préparation mentale, une aide à la prise de décision…
  • Développer des galéniques correspondant aux besoins des sportifs pour gagner en praticité et en efficacité.

alimentation_personnalisée

Une personnalisation avec le génome, un concept futuriste aujourd’hui d’actualité

D’autres sujets sont directement liés à l’alimentation personnalisée. Citons l’analyse du microbiome ou encore la nutrigénomique, concepts innovants qui font l’objet de toutes les convoitises. Danone, Nestlé et un bon nombre de start ups ont ouvert des centres de recherche dédiés à ces thématiques. Découvrez notre article sur ce marché.

Rappelons que de nombreuses problématiques sont intimement liées à la nutrigénomique. Effectivement, au-delà d’une potentielle amélioration des thérapies et une optimisation de la prévention (et donc la limitation des traitements médicamenteux par la suite), la nutrigénomique soulève des questions éthiques. Quelles conséquences sur la confidentialité des données de santé ? Quelle valeur de partage d’un repas si chacun adopte une alimentation qui lui est propre ?

Envie d’en savoir plus sur les entreprises qui innovent dans le domaine de l’alimentation personnalisée ? Ecoutez notre audio-guide en parcourant le salon Natexpo !

« Personnalisation de l’alimentation » – parcourez Natexpo grâce à notre audio-guide

  1. INSEE, 2018
  2. IRI, Total Babyfood hors UHT, Cumul Annuel Mobile à P13 2018 au 09-12-18, HM+SM+Drives
  3. LSA, 2015
  4. Sports nutrition in France. Septembre 2016
  5. Eurobaromètre, Le Sport et l’activité physique, 2014.
print

A propos de l'auteur

Ophélie Perdrieau

Ophélie Perdrieau

Laisser un Commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Share This