Foodtech

Panorama des applications de décryptage alimentaire

E-nutrition foodtech
Celine Henon
Écrit par Celine Henon

Depuis maintenant 2 ans, les applications de décryptage alimentaire se multiplient tout comme l’intérêt du grand public pour l’utilisation de ce type d’outils. Selon une étude Ifop, 64 % des Français sont attirés par les applications alimentaires et 35 % en ont déjà utilisé. Nous vous proposons aujourd’hui un panorama (non exhaustif) des applications de décryptage alimentaire les plus connues et/ou utilisées.

Qu’est-ce qu’une application de décryptage alimentaire ?

Une application de décryptage alimentaire permet à son utilisateur de scanner ou de rechercher un produit pour connaître ses informations et sa qualité nutritionnelle via une note globale. Certaines d’entre elles proposent également la liste des additifs ou encore les calories associées au produit.

Ces applications ne sont pas à confondre avec les autres types d’applications alimentaires du marché. Il existe 3 autres types d’applications :

  • Les Générateurs de menus : comme par exemple Frigo Magic ou Avocadoo.
  • Les Compteurs de calories : c’est le cas pour les applications Lifesum ou encore Fatsecret.
  • Les Coachs alimentaires : elles accompagnent plus globalement sur l’entrainement physique, la cuisine… (exemple : Freelectics, WW, 8fit…)

Les applications de décryptage alimentaire du moment


Open Food Facts : le pionnier du décryptage alimentaire

Créée en 2013, Open Food Facts est la première application de décryptage alimentaire d’une longue série. C’est la base de donnée utilisée par la majorité des applications du même type, puisqu’elle comptabilise aujourd’hui, plus de 100 réutilisations applicatives. L’application propose à l’utilisateur une note basée sur le principe du nutriscore et des feux tricolores. A cette note s’ajoute le classement NOVA pour les aliments transformés.

Points positifs :

  • Note globale basée sur le Nutriscore et le classement NOVA
  • Base américaine avec plus de 175 000 produits

Axes d’amélioration :

  • Base ouverte participative qui peut être une source d’erreur
  • Interface et graphisme simple : expérience utilisateur limitée

décryptage alimentaire open food facts

yuka, décryptage alimentaire Yuka : le décryptage simple et ludique

Lancée en 2017, l’application Yuka est certainement le « best-seller ». L’application compte aujourd’hui environ 7 millions d’utilisateurs, ce qui la classe numéro #1 des téléchargements d’applications alimentaires en France. Le principe de l’application est simple, l’utilisateur scanne son produit via le code barre et reçoit les informations détaillées de celui-ci : nutriscore, présences d’additifs, labels…

Points positifs :

  • La personnalisation de l’application selon plusieurs critères : magasins bio, grandes enseignes…
  • La proposition d’alternatives aux produits médiocres

Axes d’amélioration :

  • Basée sur les sources d’Open Food Facts, la base est participative et peut être source d’erreurs humaines.
  • L’algorithme se base sur plusieurs critères : la qualité nutritionnelle, le caractère biologique et enfin la présence d’additifs nocifs. D’ailleurs sur ce dernier critère celui-ci peut être remis en question puisqu’il ne prend pas en compte les doses minimales préconisées pour un produit.

yuka application

Y’a quoi dedans : le décryptage sans note ! 

A l’inverse de Yuka ou d’Open Food Facts, l’application ne donne pas de notes sur les produits. Tout est basé sur la mise en avant de substances controversées. Plus que de l’information sur la présence ou non de certains additifs, l’application vulgarise pour chaque substance controversée le rôle de celle-ci dans les produits et le risque potentiel associé.

Points positifs :

  • Pédagogie sur le rôle des additifs et substances controversées
  • Personnalisation de l’application en fonction des substances à surveiller et ses habitudes alimentaires

Points d’amélioration / de discussions possible :

  • Application liée aux Magasins U qui peuvent être considéré comme partie prenante
  • Aucune approche par le Nutriscore

application de décryptage alimentaire

appli scan eat nutritionnelleScan Eat : le décryptage sur mesure 

Lancée en 2017, Scan Eat propose elle aussi à son utilisateur des informations concernant la qualité nutritionnelle du produit. Cependant, celui-ci peut personnaliser les informations fournies en ajoutant lui-même des additifs, des allergènes ou des labels à surveiller.

Points positifs :

  • Personnalisation de l’analyse : allergènes, additifs ou encore labels
  • Classements des produits en fonction des moments de vie : apéritif, brunch, dîner en famille, afin de faciliter les choix des consommateurs.

Points d’améliorations possible :

  • Absence des photos du produit
  • Informations succinctes, peu détaillées

application de décryptage nutritionnel Scan eat

kwalitoKwalito : le décryptage personnalisable aux contraintes de chacun 

Avant de pouvoir scanner un produit, Kwalito souhaite en savoir un peu plus sur vos habitudes et contraintes alimentaires : régimes, allergies, contraintes personnelles… À la suite de cela, l’utilisateur peut alors scanner un produit qui obtiendra une note en fonction des informations fournies au préalable.

Points positifs :

  • Hyper-personnalisation de l’application
  • La simplicité d’utilisation

Axes d’améliorations :

  • Peu pédagogique
  • Le niveau d’information est assez faible

application kwalito décryptage alimentaire

application scan upScan up : le décryptage de sa liste de course 

Le truc en plus de Scan up ? Pouvoir scanner un produit et proposer à l’utilisateur de l’ajouter à sa liste de course, afin d’obtenir une vision d’ensemble sur la qualité nutritionnelle de son panier moyen.

Points positifs :

  • Suivi de l’évolution de sa liste de courses vers le mieux manger
  • Le système de notation Siga qui classe les produits ultra-transformés

Axes d’améliorations :

  • L’ajout d’informations sur les additifs (ce qui serait en lien avec la note Siga)

scan up application de décryptage nutritionnel alimentaire

Buy or not ? : le décryptage alimentaire à la dimension éthique 

Buy or not? appComme la plupart des applications de décryptage alimentaire, Buy or not? propose l’analyse des produits par le Nutriscore, la présence d’additifs et l’approche NOVA du produit. Mais l’application fraîchement lancée en 2018 propose également à ses utilisateurs une dimension sociétale sur l’entreprise qui commercialise le produit.

Points positifs :

  • L’approche par l’engagement sociétal
  • L’ajout de la note NOVA

Points d’amélioration possible :

  • Application qui peut être considérée comme politique
  • Peut perdre l’essence même du principe de décryptage alimentaire

 

Foodvisor : la réalité augmentée au service du mieux manger

Foodvisor est l’application la plus foodtech de l’ensemble des applications décrites ci-dessus. Il suffit de prendre son plat et non pas son produit en photo pour obtenir une analyse nutritionnelle en fonction des calories, les lipides et les protéines. L’application utilise la réalité augmentée pour cela, la base est alors alimentée et corrigée par le « machine learning ».

Points positifs :

  • Analyse nutritionnelle des plats ou d’assiettes
  • Coaching personnalisé pour la version premium

Points d’amélioration possible :

  • Aucune approche par le Nutriscore

Foodvisor, application foodtech décryptage alimentaire

En conclusion

Nous avons pu le constater au travers de ce panorama, il existe de nombreuses applications de décryptage alimentaire. Chacune avec des points positifs et des points d’améliorations en fonction des objectifs de chacun quant à l’utilisation de ce type d’application.

À la suite de la multiplication des applications, il est pertinent de se demander si : « Ces applications peuvent-elles avoir un impact sur l’opinion ? » en tout cas toujours selon l’Ifop 73% des Français pensent qu’elles vont faire évoluer les comportements d’achat et 75 % pensent que ces applications vont obliger les industriels à faire évoluer la composition des produits.

Au vu de ces chiffres, les applications de décryptage alimentaire ont encore de beaux jours devant elles, et devront dans tous les cas être intégrées aux réflexions stratégiques des grands groupes alimentaires.

print

A propos de l'auteur

Celine Henon

Celine Henon

Chef de projet R&D e-nutrition chez Nutrikéo. Mes domaines de prédilection : food-tech, éducation nutritionnelle, hygiène de vie et bien-être…

Laisser un Commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Share This