Innovation

Circul’egg, ou comment valoriser les nutriments des coquilles d’œufs ?

circul'egg
écrit par Juliette

La transition nutritionnelle est loin d’avoir dit son dernier mot. Pour y contribuer, certains sont inventifs ! C’est le cas de Yacine, co-fondateur de la start-up Circul’egg. Il a eu la gentillesse de nous expliquer le concept de son entreprise et son point de vue sur le contexte actuel.

circulegg

Bonjour Yacine, Peux-tu nous expliquer le concept de Circul’egg ?

Les casseries en recherche de solutions pour leurs coquilles

Une fois le blanc et le jaune récupérés, les casseries ont pour habitude de jeter les coquilles d’œufs ou de les redonner au sol pour nourrir la terre. Mais cela implique des traitements pour éviter les risques microbiologiques, et la législation est de plus en plus contraignante, ce qui impose aux casseries de réinventer la manière de gérer leurs déchets.

Tendances Vitafoods 2021

Une solution sur-mesure

C’est dans ce contexte que nous opérons : nous récupérons les coquilles issues de ces casseries, nous les centralisons et les revalorisons. Pour cela nous avons développé un procédé, breveté, pour séparer la membrane de la coquille. Nous en faisons ensuite des ingrédients à haute valeur nutritionnelle que nous valorisons dans 3 univers :

  • Le petfood (alimentation humide ou sèche) et les compléments alimentaires, qui sont nos marchés prioritaires
  • La cosmétique

Quels ingrédients obtenez-vous avec Circul’egg ?

Côté coquille

La coquille extérieure est composée à 96 % de carbonate de calcium. C’est une source idéale de calcium en alternative à l’extraction de calcaire des carrières, peu vertueuse pour l’environnement. En plus, nous constatons dans la littérature scientifique que cette source possède une plus grande teneur en calcium et propose une meilleure biodisponibilité ! Enfin, on constate qu’il y a moins de métaux lourds.

Côté membrane

De son côté, la membrane est riche en biomolécules d’intérêt. Elle contient 90 % de protéines, et possède une grande richesse en collagène, en acide hyaluronique et en chondroïtine sulfate. Ces actifs sont reconnus pour jouer un rôle dans le soutien des fonctions articulaires. Ils sont aussi valorisables dans le domaine de la beauté, pour la santé de la peau et des cheveux.

Où en est le développement de Circul’egg ?

Un projet étudiant devenu grand

A la base simple projet étudiant, notre société a été créée juste avant le covid, en décembre 2019. A la base je souhaitais simplement me renseigner sur l’économie circulaire, j’ai rapidement compris l’intérêt de valoriser des coproduits de l’industrie de l’œuf. Lorsque nous avons pris contact avec les directeurs d’usine, tous étaient intéressés !

Des étapes à franchir une à une

Nous allons commencer la commercialisation début 2022. La partie réglementaire est validée, le besoin amont exprimé par les casseries également. Le besoin aval (les débouchés) sont identifiés aussi. Grâce à des levées de fonds, nous avons beaucoup travaillé sur la méthodologie de « scale-up » de notre procédé afin de pouvoir lancer l’industrialisation. Nous sommes fiers de notre première usine qui commence à tourner. C’est pour le moment de la location mais dès que tout sera en marche, l’objectif est d’aller installer des points directement dans les casseries, pour éviter le transport des coquilles. Nous serons alors vraiment intégrés au cœur de la filière, c’est ce que l’on veut. Notre ambition est de travailler en priorité avec des productions qui utilisent des techniques éthiques et durables, afin de participer à pousser la filière vers le haut.

Une aventure humaine

Au niveau opérationnel, nous sommes aujourd’hui 2 associés, 1 responsable R&D, et un product developer. 3 nouvelles personnes sont en cours de recrutement. Nous avons obtenu des subventions et avons levé des fonds. Nous sommes d’ailleurs toujours en cours de levées de fonds.

Quelles sont les attentes clients auxquelles vous répondez ?

Il y a une forte demande de produits biosourcés avec un fort story-telling. Une attente de valeur ajoutée donnée aux coproduits industriels. Mais il existe aussi une forte attente d’efficacité prouvée pour ces produits vertueux.

Nous avons constaté une réelle accélération depuis le covid. Il y a un « avant » et un « après ». Cela est vrai autant à l’échelle BtoB que du point de vue des consommateurs

Comment se porte le marché de l’œuf ?

Un marché qui se porte bien

Le marché de l’œuf, comme celui du reste de la protéine animale, explose encore. La France est le premier producteur d’œuf en Europe : 15 milliards d’œufs sont produits chaque année, soient 40 000 T de coquilles d’œuf par an. Il y a de quoi faire !

Les casseries sont toutes en train de passer sur des pratiques d’élevage alternatives (code 0 – Bio ; code 1 – plein-air ; code 2 – au sol). Il y a des études de marché très régulières car ça change très vite ! La tendances végan ne se ressent pas. En revanche, les tendances végétarienne et flexitarienne boostent le marché. La protéine d’œuf est en forte croissance car c’est celle qui nécessite le moins d’émission de CO2.

Des concurrents de Circul’egg à l’international

Nous avons des concurrents aux USA, en Europe et en Chine, qui ont ouvert le marché de la valorisation des ingrédients issus de coquilles d’œufs. Ce sont des marchés qui se développent bien. Et dans ce contexte le « Made in France » est un gros avantage concurrentiel pour nous. Notre objectif est de rester en iso-prix vs ces concurrents pour trouver notre place sur le marché.

Merci pour ces échanges Yacine, et bonne chance pour la suite !

🥝 Partagez nos articles avec le #CultureNutrition


Crédits photos: #180491195– ©masanyanka– stock.adobe.com

A propos de l'auteur

Juliette

Directrice du pôle Food chez Nutrikéo - Mes domaines de prédilection : les grandes tendances du Food, que je vois venir avant tout le monde.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Culture Nutrition

GRATUIT
VOIR