Premium Santé publique

L’ANSES recommande une teneur maximale en cadmium dans les algues alimentaires

algues alimentaires
La Rédaction
écrit par La Rédaction

Depuis quelques années, les algues alimentaires se fraient une place grandissante dans notre assiette. Avec l’augmentation de leur consommation, de nouvelles questions émergent concernant leur impact sur notre santé. En 2018, l’ANSES alertait déjà sur les risques d’un apport excessif en iode par la consommation d’algues. C’est aujourd’hui la teneur en cadmium qui préoccupe et qu’il semble impératif de réglementer

Un marché en pleine expansion

Avec le développement de la restauration japonaise en Europe, vous n’avez pas pu y échapper : les algues alimentaires se démocratisent. Les makis, salades d’algues et soupes misos sont aujourd’hui omniprésents en restauration comme en grandes surfaces. Leur succès florissant n’est pas sans explications : de nouvelles saveurs, de jolies couleurs et des aspects nutritionnels intéressants !


La suite de cet article est réservé aux abonnés premium.

Découvrez notre offre premium

ou connectez-vous si vous avez un compte.



A propos de l'auteur

La Rédaction

La Rédaction

La rédaction de Culture Nutrition : une équipe de rédacteurs à l'affût de toutes les tendances nutrition-santé, pour vous partager au quotidien les dernières innovations des marchés Food, Nutra, Santé, mais aussi les dernières actualités en matière de communication, durabilité et business.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Culture Nutrition

GRATUIT
VOIR