Compléments alimentaires Innovation

Des probiotiques pour éviter la transplantation hépatique ?

foie
Juliette
Écrit par Juliette

Lorsque le foie ne remplit plus correctement ses fonctions un patient peut se voir dans l’obligation de subir une transplantation hépatique. En effet, il n’existe pas encore de traitement rétablissant les fonctions vitales du foie, et éliminer les facteurs tels que l’alcool ou l’obésité ne conduit pas nécessairement à un recouvrement des fonctions hépatiques.

L’Institut Allergosan, conscient de l’enjeu de santé que cela représente, a ainsi développé OMNi B08iOTiC HETOX, des probiotiques qui se positionnent comme une alternative à la transplantation hépatique.

 

Rétablir la flore intestinale pour améliorer les fonctions du foie

Ce produit issu de 8 souches de probiotiques, dont Lactobacillus casei W56 et Lactobacillus acidophilus W37, rétablirait la flore intestinale ce qui améliorerait le fonctionnement de l’intestin et éviterait une pression excessive sur le foie. Ce dernier pourrait ainsi mieux exercer ses fonctions. Cependant, le mécanisme d’action précis reste encore incompris.

 

Des études cliniques aux effets significatifs

Ce complément alimentaire a fait l’objet d’études cliniques en double aveugle auprès de personnes souffrant d’une cirrhose du foie. Les études ont montré que les fonctions du foie des personnes ayant pris les probiotiques se sont améliorées de façon significative (38 % des participants ont assisté à une amélioration).

Bien que l’amélioration des fonctions hépatiques ne semble pas systématique, elle pourrait permettre à un nombre non négligeable de patients d’éviter l’opération. Cependant, la question des effets de ces probiotiques sur le long terme se pose : le complément alimentaire pourrait-il perdre en efficacité au cours de l’utilisation ?

 

Une commercialisation qui va s’étendre en Europe

Ces probiotiques sont commercialisés dans des pharmacies en Autriche, Allemagne et Suisse, et le seront bientôt dans d’autres pays européens. Ils sont recommandés par de nombreux professionnels de santé qui le perçoivent comme un besoin clinique auparavant non satisfait.

Le champ d’action des probiotiques semble de plus en plus vaste au fil des études : digestion, stress, minceur, fonctions du foie… Quelle surprise nous réservent-ils encore pour la suite ?

print

A propos de l'auteur

Juliette

Juliette

Consultante chef de projet Nutrikéo - Mes domaines de prédilection : stratégies d’adaptation au règlement allégations, éducation thérapeutique du patient, maladies cardiométaboliques…

Laisser un Commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Share This