Aliments Communication

Sugarland : le film qui fait la lumière sur les sucres cachés

sucres cachés
Agathe
Écrit par Agathe

Du 7 au 9 juin derniers avaient lieu les 56èmes journées d’études de l’AFDN (Association Française des Diététiciens-Nutritionnistes). A l’issue d’un après-midi de conférences sur le thème du diabète, nous avons eu la chance d’assister à la projection du film Sugarland.

Ce film, sorti en salle en janvier 2018, a été réalisé par l’Australien Damon Gameau. Cet acteur de profession se met en scène pour relever un défi de taille : modifier radicalement son alimentation pour démontrer que tous les sucres ne se valent pas, et que même les produits d’apparence « saine » (yaourts, jus de fruits, céréales du petit déjeuner…) contiennent des sucres cachés.

40 cuillères de sucres cachés par jour

Damon Gameau s’est entouré de professionnels de santé pour passer d’une alimentation excluant les sucres à un régime :

  • incluant 40 cuillères à café de sucres cachés par jour,
  • diminuant les matières grasses,
  • tout cela à apport énergétique constant.

Résultat : en 3 semaines, il a développé une stéatose hépatique, est arrivé au stade de prédiabète et a pris 11 cm de tour de taille.

Entre la prise de conscience et le documentaire à charge contre les sucres

Pour ne rien vous cacher, nous sommes sorties de la projection un peu partagées.

D’un côté, en se disant que le consommateur ‘lambda’ ne pouvait que modifier son alimentation après avoir vu ce film. Entre l’adolescent aux dents ravagées par les sodas, et Damon qui commence à déprimer alors qu’il était particulièrement drôle lorsqu’il mangeait sans sucres… Le film fait forcément réfléchir et amène à considérer les aliments transformés autrement.

Mais d’un autre côté, en tant que professionnels de la nutrition, on se sent un peu dupé. Pourquoi ?

  • Les protagonistes du film (consommateurs et professionnels de santé qui suivent Damon dans son épreuve) sont assez caricaturaux. Ils dramatisent très vite la situation, parlent d’obésité au bout de 3 semaines de test et de théorie du complot orchestrée par l’industrie du sucre. Or les consommateurs qui servent de témoins consomment 10 bouteilles de soda par jour. Certes, ce cas de figure existe, mais ce n’est pas une majorité.
  • Le film est diffusé en France mais il s’appuie, entre autres, sur des comportements ou des produits américains. Exemple : le sirop de glucose-fructose. En France, il contient environ 20 % de fructose. Aux Etats-Unis, cela peut aller jusqu’à 90 %. Cela change considérablement la donne quand on pointe le fructose du doigt et quand on sait que moins de 5 % du fructose ingéré en France provient du sirop de glucose-fructose.

Que l’on penche d’un côté ou de l’autre, au moins la discussion est engagée. Pour tous ceux qui ne l’ont pas encore vu, jetez un œil au teaser et laissez-nous vos commentaires : nous sommes curieux d’avoir votre avis !

 

A propos de l'auteur

Agathe

Agathe

Consultante chef de projet Nutrikéo - Mes domaines de prédilection : animation évènements et formations, restauration hors domicile, minceur…

2 commentaires

  • Selon moi le film apporte de la valeur à l’individu qui n’est absolument pas au courant de la vérité sur l’alimentation actuelle.
    La conscience collective évolue et le danger lié à la consommation de produits ultras transformés est de plus en plus Mainstream.
    Cependant, avant que les gens réussissent à décrypter correctement une étiquette et surtout remettent en cause une alimentation qu’ont leur vend comme saines depuis des décennies… Il faudra un long moment.

    • Bonjour Maël,
      Merci pour votre commentaire ! En effet le chemin sera long, mais vous avez raison : il faut ce type de déclic pour faire avancer les choses.
      A bientôt.
      Agathe

Laisser un Commentaire

Share This