Tendances

No Taboo : Clap de fin pour le bodyshaming sur Pinterest

Pinterest No Taboo 2021 minceur surpoids
écrit par La Rédaction

C’est une première dans le monde des réseaux sociaux ! Pinterest interdit les publicités sur la perte de poids sur sa plateforme. Challenge du thigh gap, belly button, régimes minceur et publicités détox… Chaque année c’est la même rengaine.

Le vent tourne et le culte de la minceur n’est plus à la mode. Et heureusement ! Le management du poids est un marché important sur le secteur santé et bien-être qui doit s’adapter et se réinventer aux nouvelles tendances d’acceptation de soi. 

Body positive : Une nouvelle politique publicitaire pour Pinterest

Que se passe-t-il sur le réseau social des épingles ?

Depuis le 1er juillet 2021, les équipes de Pinterest l’ont annoncé « toutes publicités contenant des éléments de langage ou iconographiques qui idéalisent ou dénigrent certaines formes de corps seront désormais bannies du site ».

Sécurité sociale de l’alimentation, où en est-on ?

La plateforme s’est d’ailleurs appuyée sur les conseils de la National Eating Disorders Association (NEDA) pour établir ses nouvelles conditions générales.

Quels sont les objectifs de cette nouvelle règle ?

  • Créer un espace inclusif pour tous les utilisateurs de la plateforme
  • Limiter les effets du bodyshaming sur la santé mentale et le bien-être
  • Sensibiliser les plus ou moins jeunes aux dangers des troubles du comportement alimentaire
  • Engager un dialogue social pour lever les tabous sur l’aspect corporel

Mais alors qu’est-ce-qui sera vraiment interdit sur Pinterest ?

Quid des recettes saines surfant sur la tendance healthy et des exercices de fitness ? La plateforme n’interdira pas ce genre de contenus à la condition que les publications ne s’articulent pas autour de la perte de poids et de la promotion de produits minceurs.

Textes ou images concernant des produits de régime ou de soin affirmant permettre une perte de poids sont désormais bannis. Pinterest prône la “neutralité corporelle“. Ce qui sera désormais interdit :

  • Les images avant/après une perte de poids,
  • La liposuccion, ou la combustion des graisses,
  • Le “body shaming”, sous la forme d’images ou de propos qui se moquent ou discréditent certains types de corps ou d’apparences physiques,
  • Les déclarations concernant des résultats irréalistes.

Bodyshaming, on en est où sur le marché du bien-être et de la santé ?

Quand le marché de la minceur monter sur la balance

Selon un état du marché dressé par l’institut d’études Xerfi-Percepta en 2019, le marché de la minceur et de l’amincissement est en pleine mutation depuis 2015. Ainsi, les régimes stricts sont en perte de vitesse au profit de solutions globales militant pour un équilibre de vie.

C’est l’idée même de la minceur qui est en pleine mutation. Le management du poids a bien changé au profit d’une santé plus globale et holistique. Une approche plus raisonnée et raisonnable de l’équilibre général alors que la population mondiale compte plus de 650 millions de personnes atteintes d’obésité (OMS, 2016).

Communiquer, un juste équilibre à trouver

Les marques jouent donc un rôle majeur à jour sur le travail de l’acceptation de soi. En effet, celui-ci s’accompagne de bonnes mesures hygiéno-diététiques. Voici quelques éléments de réponse pour ne pas s’attirer les foudres de consommateurs militants ou induire en erreur :

  • Ne pas pousser à la surconsommation d’aliments ou en bannir d’autres
  • Ne pas stigmatiser certaines populations et aspect corporels
  • Enfin, ne pas être chimérique et monter des consommateurs qui mangent des produits gras et sucrés

Réglementation du marketing alimentaire, une question de taille

Aujourd’hui, Pinterest est la seule plateforme majeure à interdire toutes les publicités concernant la perte de poids. Pour aller plus loin, la plateforme partage chaque semaine du contenu de créateur à l’échelle mondiale dans l’onglet « Aujourd’hui ».

Réinventer notre relation au corps, voilà le défi ! Une démarche que l’équipe Culture Nutrition salue et qu’il serait utile d’élargir à l’ensemble des réseaux sociaux pour faire un pas de plus vers l’égalité au quotidien.

🥝 Partagez nos articles avec le #CultureNutrition

Un article rédigé avec Chloé Dall’anese, assistante communication. Merci à elle !

Crédit Photos : 255843190 – adobe.stock – Jacob Lund

A propos de l'auteur

La Rédaction

La rédaction de Culture Nutrition : une équipe de rédacteurs à l'affût de toutes les tendances nutrition-santé, pour vous partager au quotidien les dernières innovations des marchés Food, Nutra, Santé, mais aussi les dernières actualités en matière de communication, durabilité et business.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Culture Nutrition

GRATUIT
VOIR