Innovation

🎙 TargEDys : l’intestin, notre deuxième cerveau

TargEDys intestin cerveau santé culture nutrition
écrit par La Rédaction

Microbiote intestinal, probiotique, surpoids et sous-poids… Autant de facteurs qui ont poussé l’équipe de chercheurs TargEDys à s’intéresser au mimétisme moléculaire.

Ceux-ci ont identifié un nouveau mécanisme de régulation de l’appétit impliquant le microbiome et reposant sur un principe de mimétisme moléculaire entre certains métabolites bactériens et les hormones humaines. L’équipe Culture Nutrition est partie à leur rencontre !

Bonjour …, pouvez-vous nous présenter TargEDys ? Pourquoi ce nom ?

TargEDys est une biotech française née de la recherche académique. Lorsque les Professeurs Serguei Fetissov et Pierre Déchelotte des laboratoires de l’INSERM découvrirent que les métabolites produits par les bactéries du microbiote participent à la régulation de l’appétit, ils ont compris qu’il serait possible d’en tirer avantage pour la santé humaine. Ils ont fondé TargEDys avec la volonté de développer des probiotiques pour moduler l’appétit.

Le nom de TargEDys signifie Targeting Eating Dysfunction, car notre premier produit EnteroSatys® permet de stimuler la satiété et d’aider ainsi à la perte de poids, tandis que le second, Crescylia®, optimise la croissance en stimulant l’absorption d’acides aminés.

Marketing alimentaire : quelles sont les nouvelles recommandations pour lutter contre le surpoids et l’obésité ?

En quoi le lien entre cerveau et intestin est-il important selon vous ?

Tout est lié, et cela fait plus de 20 ans que l’on sait que l’intestin est le deuxième cerveau (Gershon), et qu’il contient autant de neurones que le cerveau d’un chien. L’intestin et le cerveau communiquent constamment, de façon bidirectionnelle, en utilisant une multitude de langages : les impulsions nerveuses via le nerf vague, les modulateurs de l’immunité qui passent dans la circulation, les neurotransmetteurs ou leurs précurseurs, et les signaux hormonaux, notamment.

Les seuls messages dont nous sommes conscients sont ceux qui requièrent notre action immédiate : faim, nécessité biologique pressante, nausée… Mais l’intestin collecte en continu une somme effarante d’informations sur son travail et son contenu, avec des récepteurs de goût, acidité, pression, pathogènes, etc.

Plus de 90% des signaux restent inconscients mais nous influencent sur de nombreux plans : l’inflammation chronique de bas grade et la perméabilité intestinale sont liées à l’anxiété, à la dépression, à la fatigue chronique, aux maladies neurodégénératives ; la sérotonine, hormone du bonheur, est originaire à 90% de l’intestin ; l’acide gamma-aminobutyrique (GABA) est produit par différentes souches bactériennes et participe à la sensation de calme et de relaxation ; la ClpB, produite par Hafnia alvei, mîme l’hormone de satiété…

Comment utilisez-vous le concept de mimétisme moléculaire pour réguler l’appétit ?

La souche Hafnia alvei HA4597® a la particularité de produire une protéine appelée caseinolytic peptidase B (ClpB). Cette protéine a une structure moléculaire analogue à celle de la principale hormone de la satiété, appelée alpha-MSH, et est reconnue au niveau des cellules entéro-endocrines comme ce signal de satiété, activant la réponse via le peptide YY et sa cascade de réactions pour transmettre au cerveau l’information que l’on n’a plus faim.

Vous avez récemment publié une étude clinique sur l’effet du probiotique Hafnia alvei sur le surpoids. Pouvez-vous nous en dire plus ?

Cette étude porte sur 236 adultes en surpoids suivant un régime hypocalorique, dont la moitié a pris la souche Hafnia alvei HA4597 à 100 milliards de cellules par jour pendant 12 semaines, et l’autre moitié un placebo. 57,7% du groupe traité par le probiotique a perdu 3% ou plus de poids, contre 41,7% dans le groupe placebo, soit 38% de plus de répondeurs dans le groupe traité (p=0,028).

En moyenne, le groupe Hafnia a perdu 3,6% de poids corporel en 12 semaines, ce qui est considéré par les lignes directrices sur la gestion de l’obésité comme cliniquement pertinent pour améliorer d’autres paramètres métaboliques comme le niveau de triglycérides, le glucose sanguin et l’hémoglobine A1c.

Le niveau de rassasiement est également significativement plus élevé dans le groupe probiotique, traduisant bien le mécanisme d’action via la satiété.

Petit point sur l’actualité. Parlez-nous du succès récent de ce probiotique Hafnia alvei.

Hafnia alvei HA4597 a gagné en 2019 le prix NutraIngredients du meilleur ingrédient dans la gestion du poids, et le complément alimentaire EnteroSatys® a été élu cette année meilleur probiotique de l’année, toujours par NutraIngredients. Il a également été reconnu meilleur produit nutraceutique de l’année 2019 lors de l’événement Food Matters Live.

Hafnia alvei est disponible en France sous le nom d’EnteroSatys® et de Symbiosys Satylia®, il est depuis début 2021 au Portugal et sera bientôt lancé en Italie. Les retours des consommateurs sont extrêmement positifs car ils sentent l’effet très rapidement sur leur appétit et leur comportement alimentaire, avec les bénéfices physiologiques attendus sur le poids. C’est une nouvelle solution qui bénéficie de la naturalité du complément alimentaire et d’un mécanisme d’action décrit avec une précision proche de la pharmacologie du médicament, répondant à un besoin fort, surtout après la prise de poids associée aux confinements.

Nutri-Score en restauration scolaire. Pourquoi ? Comment ?

Faisons quelques pas en arrière : expliquez-nous l’histoire de la protéine satiétogène ClpB.

La ClpB est la première protéine bactérienne identifiée comme mimétique moléculaire signalant spécifiquement à l’hôte. Elle a été décrite il y a presque 20 ans, puis en 2014 a été décrite pour son rôle de mimétique de l’hormone de la satiété alpha-MSH par le groupe de recherche de Pierre Déchelotte et Serguei Fetissov.

La première ClpB étudiée était celle produite par la bactérie E. coli, et pour des raisons d’acceptabilité sur le marché, d’innocuité et de réglementation, TargEDys a cherché une bactérie probiotique pouvant produire la ClpB. C’est ainsi que Hafnia alvei, isolée pour la première fois en 1954 et trouvée dans le camembert dès les années 70, a été identifiée et développée comme le premier probiotique de précision basé sur le mimétisme moléculaire de la ClpB, stimulant la satiété.

A qui vos produits sont-ils adressés ?

EnteroSatys® / Satylia® s’adresse principalement aux personnes en surpoids qui souhaitent prendre soin de leur silhouette comme de leur santé, mais peut également répondre aux attentes de consommateurs qui souhaitent simplement contrôler leur envie de snacking, qui arrêtent de fumer et veulent éviter de compenser avec la nourriture, qui ont tendance à manger sous le coup du stress ou de l’émotion, ou par exemple aux jeunes mamans qui souhaitent retrouver leur poids d’avant la grossesse.

Utiliser les réseaux sociaux en santé : Regards d’experts

Quelles sont vos ambitions futures ?

TargEDys se positionne comme le pionnier des probiotiques de précision. Nous avons l’ambition de développer une gamme de produits basés sur des souches PréciBiomiques avec mécanisme d‘action décrit au niveau moléculaire et preuves d’efficacité. Notre second produit, dédié à la croissance optimale des enfants, sera lancé cet automne sous le nom de Crescylia®. Il contient la Souche PréciBiomique® Lactiplantibacillus plantarum WJL, issue de près de 15 ans de recherches conduites par l’Institut de Génomique Fonctionnelle de Lyon (IGFL) montrant son intérêt pour l’optimisation de l’absorption d’acides aminés et l’activation de l’axe de la croissance, dit axe somatotrope, via l’augmentation de l’expression des peptidases.

Notre troisième développement se focalise sur le mimétisme moléculaire de l’hormone de l’attachement, l’ocytocine, avec un grand potentiel pour la gestion du stress et de l’anxiété.

carnet des tendances 2022 culture nutrition nutrikeo
Découvrez le carnet des Tendances 2020-2020

Crédits photos : 257950976 – adobe.stock – natali_mis

🥝 Partagez nos articles avec le #CultureNutrition

A propos de l'auteur

La Rédaction

La rédaction de Culture Nutrition : une équipe de rédacteurs à l'affût de toutes les tendances nutrition-santé, pour vous partager au quotidien les dernières innovations des marchés Food, Nutra, Santé, mais aussi les dernières actualités en matière de communication, durabilité et business.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Culture Nutrition

GRATUIT
VOIR