Tendances

Petfood 2021 : Quelles sont les tendances ? – Partie 1

petfood tendances 2021
écrit par La Rédaction

En Europe, près d’1 foyer sur 4 possède un chat ou un chien (FEDIAF, 2019). Dans ces familles, l’animal ne cesse d’être considéré comme un membre à part entière de la famille. Bienvenue dans l’univers du petfood ! Une étude SantéVet/Ipsos de 2019 montre d’ailleurs que pour plus de 8 propriétaires français sur 10, l’animal est un soutien émotionnel fort.

Cette place de choix de l’animal donne le tempo de toutes les tendances petfood du moment. Décryptage des tendances petfood 2021 !

10 tendances Petfood 2021 à retrouver dans leurs gamelles

En 2021, l’anthropomorphisme reste de mise : les tendances en nutrition animale suivent de très près les tendances de la nutrition humaine.

Les propriétaires vivront de plus en plus seuls (44% en 2025 vs. 27% en 1990 selon l’INSEE) et montrer leurs appartenances culturelles passera de plus en plus par leurs choix alimentaires. Conséquence directe : leurs attentes se diversifient et l’offre alimentaire pour y répondre doit s’élargir. Ainsi, l’offre de petfood suit la même logique avec une offre fortement segmentée pour répondre tantôt à des besoins de l’animal, tantôt à ceux du propriétaire ! 

L’alimentation humide

Exit l’image de la boîte de 800g qui sèche dans le réfrigérateur. Les aliments humides ont depuis un moment entamé leur révolution. Ceux dédiés aux chats représentent le plus gros segment, loin devant ceux pour chiens. Une aubaine lorsqu’on sait que la population féline croit structurellement depuis l’an 2 000 (+5,3% entre 2016 et 2018 selon la FACCO) alors que la population canine a été pendant très longtemps en déclin.   

Petites portions pour gourmets exigeants

Les aliments humides pour chat représentent aujourd’hui environ 50% des ventes valeur sur le circuit alimentaire français. Ils redeviennent tendances grâce au développement sur ce segment des portions repas au travers de formats sachets fraîcheur et barquettes individuelles jusqu’à 50g. Ainsi, ils renouent avec la praticité et la facilité de conservation longtemps perdue. L’humide permet aussi de présenter un large panel de textures (bouchées en sauce, pâtées, émincés, mousses, morceaux …).

Faire plaisir avec du sain

L’offre adopte des codes premium et les propriétaires adhèrent ! L’humide permet à leurs yeux de faire plaisir à leur animal. Dans de nombreux cas l’aliment humide est d’ailleurs donné en complément du sec : on parle de bi-nutrition ou d’alimentation mixte.

Les aliments humides représentent aussi de nombreux avantages santé pour l’animal. Composés majoritairement d’eau, il présentent un intérêt pour soutenir la prise en charge de nombreuses maladies. Citons le surpoids (volume/satiété), les troubles urinaires (dilution des urines) ou encore la maladie rénale chronique (appétence).

Bientôt l’apanage des chiens

A plus long terme, la surprise pourrait venir des chiens : la population canine compte de plus en plus de petits chiens. Une porte d’entrée pour les aliments humides pour chiens qui affichent alors un prix/ration plus acceptable pour le propriétaire. Ce segment affichait d’ailleurs fin 2018 une progression de +65% dans le circuit spécialisé (GFK)

Retour aux origines du Petfood

C’est une tendance de fond appliquée à la nutrition canine : le chien descend du loup et il est important que son alimentation réponde au maximum à ses besoins primitifs.

De la viande crue pour les carnivores

C’est la tendance du BARF (Biologically Appropriate Raw Food) : un régime principalement à base de viande fraîche crue, d’abats, de légumes, de vitamines et de compléments minéraux. L’objectif étant de se rapprocher le plus possible de ce qu’un loup pourrait chasser naturellement. Quelques marques proposent aujourd’hui des menus BARF préparés à l’instar de Nova Canis® ou proCani®.

Des croquettes, oui, mais riches en protéines !

Des marques d’aliments secs surfent également sur cette promesse en proposant des aliments riches en protéines, riches en protéines animales voire riches en viandes. On peut citer Virbac et sa marque vétérinaire avec l’accroche « Un carnivore se nourrit majoritairement de viande » ou d’autres marques aux noms très évocateurs comme Crave (du géant américain Mars), Wolf of Wilderness, Taste of the Wild, Carnilove, True Instinct.

Sans céréales s’il vous plait.

Et puisqu’à l’état sauvage, les proies de nos compagnons ne contiennent qu’une infime quantité de céréales, la tendance est aussi au « grain free ». Il est vrai que les céréales inspirent depuis plusieurs années de la méfiance de la part des propriétaires. Alternative peu chère aux protéines animales et risque de mycotoxines important ont longtemps été pointés du doigt. Sans évoquer le malencontreux parallèle avec la nutrition humaine sur l’intolérance au gluten.

La nutrition santé

La promesse : les aider à vivre plus longtemps et en meilleure santé.

Innover pour la pleine santé

Les géants de la nutrition santé animale poursuivent leurs massifs investissements en R&D, notamment sur les gammes vétérinaires. Ainsi, Neurocare de Purina® Pro Plan® est formulé pour avoir des effets bénéfiques sur la fonction cérébrale. Metabolic de Hill’s®, met la nutrigénomique au service de la perte de poids.

Sur des circuits moins sélectifs, citons de nouveau Nestlé® qui a investi 48 millions d’euros en novembre dernier pour agrandir son usine dédiée en partie à Purina One. Ou encore, Mars Petcare qui a étendu l’an dernier sa marque Perfect Fit®.

Nouveaux ingrédients

Les « superaliments » ouvrent également les possibles. Certains marques misent sur l’ajout de curcuma, de pulpe de betterave, d’huile de lin, de curcuma ou de thé vert … Même le CBD intéresse aujourd’hui les marques qui le proposent principalement sous forme de friandises ou d’huiles.

[MAJ] Les innovations autour du CBD dans le petfood

Caution vétérinaire

A toutes les nouvelles marques qui se lancent, la caution vétérinaire offre un sésame d’entrée sur ce marché très disputé. Plus largement, c’est tout le petcare qui intéresse les acteurs du petfood : Mars a ainsi racheté le réseau de cliniques AniCura (200 cliniques – 7 pays européens). Purina a quant à lui pris des parts dans IVC, une chaine de plus de 1000 cliniques européennes. Bien entendu l’ordre des vétérinaires veille à ce qu’il n’y ait pas de mélanges des genres en France. N’en reste que cela nourrit durablement l’écosystème santé animale de cet acteur incontournable.

Retrouvez 6 autres tendances petfood dans cet article…

🥝 Partagez nos articles avec le #CultureNutrition

Crédits photos : #364549651– ©279photo– stock.adobe.com

A propos de l'auteur

La Rédaction

La rédaction de Culture Nutrition : une équipe de rédacteurs à l'affût de toutes les tendances nutrition-santé, pour vous partager au quotidien les dernières innovations des marchés Food, Nutra, Santé, mais aussi les dernières actualités en matière de communication, durabilité et business.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Culture Nutrition

GRATUIT
VOIR