Tendances

Les Français et l’alimentation végétale : top ou flop ?

Français bannière
écrit par La Rédaction

Culture Nutrition ne compte plus le nombre de lancements de substituts végétaux. En 2018, le marché mondial des produits à base de protéines végétales était estimé à 36,5 milliards de dollars. Les prévisions pour 2023 s’élèvent quant à elle à 46,4 milliards de dollars. (Kerry – The state of the Global Plant-based Protein Market – 2019) Des chiffres qui parlent d’eux-mêmes : les modes de consommation évoluent, rapidement. Mais qu’en est-il pour les Français ? Sont-ils enclins à délaisser la viande au profit d’une alimentation végétale ? Nous avons analysé l’étude Opinion Way réalisée par beendi pour répondre à ces questions.

Les repas végétariens : quelle place dans le quotidien des Français ?

L’étude Opinion Way révèle que 60 % des Français consommeraient des repas végétariens. Attention cependant à ne pas s’y méprendre ! Parmi ce pourcentage, certains ne le font que de manière très occasionnelle comme le montrent les résultats détaillés de l’enquête :

Français : consommation de repas végétariens

La consommation régulière de plats sans viande et poisson est donc loin d’être ancrée dans les habitudes des Français. Il n’est donc pas étonnant que la question des menus sans viande dans les cantines de Lyon fasse aujourd’hui autant débat.

Par ailleurs, 65 % des Français considèrent que les repas végétariens sont une “tendance bobo, voire même pour 59 % une “tendance baba-cool”. Des expressions à connotation parfois négatives qui tendent à discréditer le bien-fondé de la démarche de certains. Cependant, d’autres chiffres montrent cette tendance végétarienne reflète aussi la responsabilisation des consommateurs :

  • Il s’agirait d’une démarche militante pour 64% des Français,
  • Pour 57%, ces repas végétariens permettraient de prendre soin de la planète et des animaux,
  • Et enfin, la réduction de la consommation de viande et poisson serait bénéfique pour la santé selon 52% des Français.

Les barrières restantes à franchir pour l’alimentation végétale

Comment peut-on aujourd’hui expliquer les nombreux freins qui subsistent à l’adoption de repas végétariens plus fréquents ? D’une part, les contraintes sociales sont très importantes. En effet, 74% des Français déclarent que le partage d’un repas végétarien en famille ou entre amis peut être jugé négativement. D’autre part, il existe des contraintes culturelles car 67% des Français trouvent qu’il est difficile d’adapter nos recettes traditionnelles à la cuisine végétarienne. 51% trouvent aussi que les plats végétariens manquent de saveur.

De plus, 57% évoquent la contrainte économique des plats végétariens. La WWF rappelle très justement qu’il s’agit d’une idée reçue car les paniers flexitarien, végétarien et végétalien ont une moindre coût par rapport à un panier classique. Ces paniers permettraient d’ailleurs d’augmenter la part des produits labellisés dans les achats à 49% pour le flexitarien et 66% pour le végétarien et végétalien. En somme, cela permettrait de consommer mieux de manière générale.

De nombreux autres obstacles se dressent sur la route des repas végétariens. Entre carcan psychologique, mode de vie et âge, l’adoption de repas végétariens et d’un régime alimentaire plus durable au global est freiné. Toutefois, les mentalités évoluent progressivement et le végétal se fraie lentement une place dans le quotidien des Français.

Découvrez des acteurs engagés qui œuvrent pour la végétalisation de l’alimentation ⬇️

🥝 Partagez nos articles avec le #CultureNutrition


Un article écrit avec Pauline Moehlinger, assistante chef de projet. Merci à elle !

A propos de l'auteur

La Rédaction

La rédaction de Culture Nutrition : une équipe de rédacteurs à l'affût de toutes les tendances nutrition-santé, pour vous partager au quotidien les dernières innovations des marchés Food, Nutra, Santé, mais aussi les dernières actualités en matière de communication, durabilité et business.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Culture Nutrition

GRATUIT
VOIR