Innovation

Happy Ocean Foods veut faire des vagues

Happy Ocean Foods bannière
écrit par Andrea

Notre appétit pour les produits de la mer n’a jamais été aussi grand. Selon la FAO[1], nous en consommons à l’échelle mondiale 20,5 kg par habitant contre 9 kg en 1960. Mais les impacts environnementaux bien connus sont immenses ! Dans ce contexte et depuis quelques années, start-up et géants de l’agro-alimentaire se jettent à l’eau avec des alternatives végétales aux produits de la mer. Les recettes de Sophie’s Kitchen et le « Sensational Vuna » de Nestlé lancé en août dernier en témoignent. Parmi celles-ci, les radars de Culture Nutrition ont détecté une prometteuse start-up munichoise qui ambitionne de révolutionner le marché des alternatives végétales au poisson en Allemagne. Embarquez, à bord du navire Happy Ocean Foods !

Happy Ocean Foods, la crevette de demain ?

Happy Ocean Foods s’est donné pour mission de faire changer les habitudes alimentaires en prônant la santé et la préservation de notre environnement. Après de nombreux tests, cette jeune pousse a réussi à créer une alternative à la crevette, tant sur le plan visuel que gustatif.

La recette ? Un mélange de produits végétaux et naturels, à base de soja, d’haricot mungo, d’algues, de sel et de sirop d’agave. Une liste d’ingrédient plutôt courte, dans la tendance du clean label qui fait parfois défaut aux alternatives végétales à la viande.

Le choix de démarrer la gamme avec une alternative à la crevette est également un élément différenciant. En effet, les alternatives au thon et au saumon sont les plus courantes.

Goût, santé, durabilité, le trio gagnant

Si Happy Ocean Foods mise sur le goût et la qualité des produits pour proposer une savoureuse alternative aux crevettes, l’aspect nutrition n’est pas laissé de côté. En effet, la jeune marque a voulu un produit riche en protéines et en acides gras oméga 3.

Cette démarche s’inscrit dans une volonté affichée de la part des fondateurs d’innover dans le but de rendre les océans un peu plus durables.

Une nouvelle étape de l’aventure débute maintenant pour Happy Ocean Foods : la production à grande échelle et la commercialisation. Après un test plus que concluant chez un restaurateur à Munich cet été, Happy Ocean Foods a tout pour garder le cap et naviguer dans ce marché porteur.


[1] FAO. 2020. La situation mondiale des pêches et de l’aquaculture 2020. La durabilité en action. Rome. Disponible sur internet [https://doi.org/10.4060/ca9229fr] consulté le 27/11/2020

A propos de l'auteur

Andrea

Consultante Senior chez Nutrikéo, je suis passionnée par les innovations food et nutrition !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Culture Nutrition

GRATUIT
VOIR