Business

Unilever mise sur la Chlorella vulgaris avec Algenuity

Algenuity

Les (micro)algues nous réservent encore de belles surprises. Nous en sommes convaincus : elles sont un véritable atout dans la transition alimentaire. C’est dans ce sens qu’Unilever a conclu un partenariat avec Algenuity, une start-up de biotechnologie, pour étudier leur viabilité dans les aliments et les boissons. Allons-nous voir exploser les aliments à base de Chlorella vulgaris dans nos rayons ?

Chlorella vulgaris, une microalgue au profil nutritionnel exceptionnel

Source de protéines et de fibres, riche en de nombreux nutriments bénéfiques, elle est consommée dans le monde entier depuis de nombreuses années, à l’instar de la spiruline. Sa faible empreinte écologique en fait également un ingrédient prioritaire. Alors, qu’attendons-nous pour en mettre partout ? En un mot : amer ! En effet, sa forte teneur en chlorophylle lui confère malheureusement un goût et une odeur amers. Ce qui n’est pas pour ravir tous les palais… Et c’est là qu’intervient Algenuity ! La start-up aurait développé une technologie pour surmonter la limitation de la teneur en chlorophylle.

Chlorella Colours® d’Algenuity, une palette d’ingrédients naturels et tendances

Pour pallier l’amertume, mais aussi la couleur sombre de la microalgue, la plateforme Chlorella Colours® offre une gamme de variantes aux différentes couleurs et au goût neutre. On accède ainsi à une multitude d’opportunités dans les applications alimentaires.

Des ingrédients naturels d’origine végétale, durables, non génétiquement modifiés, riches en protéines et autres nutriments bénéfiques, avec un arôme neutre… Tout est donc réuni pour répondre aux attentes actuelles des consommateurs ! Sans compter sur les possibilités de storytelling : « consommée dans le monde depuis la nuit des temps… ».

Algenuity intègre Hive, le centre d’innovation alimentaire d’Unilever

Unilever a créé en 2019 le « Hive Foods Innovation Center », pour un investissement de 85 M€. Hive abrite 500 innovateurs alimentaires, avec pour objectif de transformer le système alimentaire mondial.

« La transition vers un système alimentaire durable exige que nous travaillions tous ensemble. C’est l’un des plus grands défis du monde et il ne se réalisera pas sans partenariats et collaborations. C’est ce qui caractérise notre écosystème de la ruche. »

Manfred Aben, vice-président de la R&D scientifique et technologique et responsable du site de Hive

Le groupe a donc pour ambition l’accès aux consommateurs de plus d’aliments à base de plantes. Des aliments à la fois bons pour la santé, pour la planète et pour le palais. En outre, ces produits représentent à date environ 1/3 du portefeuille de l’entreprise.

Et vous, que pensez-vous de l’essor des algues dans les aliments du quotidien ?

A propos de l'auteur

Gwendaline Guillaume

Gwendaline Guillaume

Directrice du pôle Santé chez Nutrikéo. Mes domaines de prédilection : la santé en général et particulièrement les innovations.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Culture Nutrition

GRATUIT
VOIR