Santé publique

Enfin ! La semaine nationale de la dénutrition voit le jour

Semaine nationale de la dénutrition
La Rédaction
écrit par La Rédaction

C’est une première en France ! Une semaine dédiée à la lutte contre la dénutrition. La semaine nationale de la dénutrition aura lieu du 12 au 19 novembre 2020. Elle est organisée par le Collectif de lutte contre la dénutrition avec le soutien de la Direction Générale de la Santé. Cette semaine a un but précis : mobiliser l’ensemble des acteurs de santé pour sensibiliser la population à cet état pathologique faisant suite à un déficit énergétique et protéique de l’organisme.

Le collectif de lutte contre la dénutrition

Le collectif de lutte contre la dénutrition regroupe une centaine d’acteurs. Parmi eux, des professionnels de santé. L’association peut compter sur le soutien de médecins, diététiciens, pharmaciens, etc… Mais aussi des associations de patients et des particuliers. Parmi eux, des aidants, des proches et des usagers des établissements de santé. Enfin, elle compte également dans ses rangs des anthropologues, des sociologues ou encore des élus.

Ce collectif mène un travail de sensibilisation auprès des acteurs concernés. Nous parlons ici des pouvoirs publics, des autorités administratives tel que le Ministère des Solidarités et de la Santé, ainsi que les professionnels de santé. Toute l’année, il se donne pour mission d’apporter une information préventive et curative à destination des professionnels comme du grand public. En plus de cela, cette année, c’est lui qui est en charge d’organiser la première semaine nationale de la dénutrition.

La semaine nationale de la dénutrition

En 2020, l’Etat français charge l’association d’une mission forte, dans la continuité de son rôle. Elle doit organiser, animer et coordonner la semaine nationale de la dénutrition. Cela est possible notamment grâce au partenariat avec le Ministère des Solidarités et de la Santé, la Mutualité Française et le Plan National Nutrition Santé (PNNS). D’ailleurs, cet événement s’inscrit dans le PNNS 2019-2023.

Semaine de la dénutrition

Concrètement, cette manifestation doit contribuer à sensibiliser les Français sur les enjeux de la dénutrition, ses actions préventives ainsi que ses traitements.

Ainsi, le collectif de lutte contre la dénutrition coordonnera et animera des opérations sur le terrain. Il sera aux côtés des acteurs locaux issus des secteurs du médical, du médico-social et de la restauration. Si vous souhaitez organiser un événement pendant la semaine nationale de la dénutrition, vous pouvez répondre à ce formulaire.

Pourquoi une semaine nationale de la dénutrition ?

La dénutrition, qu’est-ce que c’est ?

La dénutrition représente un enjeu de santé public. En effet, en France, elle touche 2 millions de personnes. De plus, 1 enfant sur 10 est hospitalisé parce que dénutri, sachant que la moitié de ces enfants ont moins de 3 ans. La dénutrition touche également les personnes âgées. En effet, elle concerne 25% des personnes de plus de 70 ans vivant seules.

« La dénutrition résulte d’un déficit énergétique et protéique de l’organisme, causé soit par une insuffisance des apports alimentaires, soit par une augmentation des pertes, soit par une association de ces deux causes. Ce n’est pas à proprement parler une maladie, mais un syndrome, c’est-à-dire une combinaison de facteurs qui vont concourir à la dégradation de l’état général. » Éric Fontaine, président du collectif de lutte contre la dénutrition

Ses conséquences sur la santé

Ses conséquences ne sont pas anodines. En effet, une personne dénutrie risque de développer des infections ou encore de chuter. Elle peut également voir fondre sa masse musculaire. Ses différentes fonctions psychologiques essentielles s’altèrent également. Nous parlons ici des fonctions musculaires et immunitaires, et la cicatrisation. Le pire cas de figure à envisager est la mort lorsque la perte de masse protéique excède 50%. Il semblait alors primordial de dédier une semaine à la sensibilisation de cet état pathologique !

« Aujourd’hui, dans un pays d’abondance comme la France, la dénutrition tue. Parce que l’on dispose dans l’absolu de tous les savoirs et toutes les solutions pour empêcher cela, mais que rien ou trop peu n’est fait, faute de moyens et de prise de conscience. Parce que ce sont quelque 2 millions d’enfants, d’adolescents, d’adultes atteints de maladies chroniques et de personnes âgées à l’hôpital comme à domicile que l’on laisse dépérir en détournant le regard. » Éric Fontaine, président du collectif de lutte contre la dénutrition

 

Un article écrit avec Sophie Gonçalves, assistante chef de projet. Merci à elle !

A propos de l'auteur

La Rédaction

La Rédaction

La rédaction de Culture Nutrition : une équipe de rédacteurs à l'affût de toutes les tendances nutrition-santé, pour vous partager au quotidien les dernières innovations du marché.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Culture Nutrition

GRATUIT
VOIR