Innovation

Retour sur le programme Transparence Conso d’Alkemics

Alkemiks transparence conso
La Rédaction
écrit par La Rédaction

Un peu plus d’un an après son lancement, retour sur le programme « Transparence Conso » impulsé par Alkemics. Effectivement, la plateforme sécurisée de collaboration et de partage de données entre marques et distributeurs souhaitait partager des informations fiables. Elle ouvre alors en juin 2019 le premier hub de partage dédié à la transparence des produits alimentaires et cosmétiques.

Alkemics souhaite créer un cercle vertueux d’informations produits

Cette initiative réunie aujourd’hui la plupart des applications de transparence consommateur, en commençant par Yuka. UFC-Que choisir, Scan Up ou encore Eugène ont également souhaité rejoindre l’aventure, à l’instar de ShopAdvizor, Innit, SaveEat et Allergobox. Mais aussi, Siga, SpoonyMix, Chronicoach et Flashcode. Au total, ce sont 27 applications qui œuvrent pour plus de transparence aujourd’hui.

Les applications partenaires du programme AlkemicsTransparence Conso.
Les applications partenaires du programme Transparence Conso.

L’objectif de ce hub est de faciliter le partage d’informations entre les applications de transparence consommateur et les industriels. En définitive, elle conduit à encore plus de transparence. Le grand public y voit alors plus clair sur les produits qu’il consomme. A l’heure actuelle, ce sont plus de 8600 marques qui ont déjà fait le choix de partager les informations de leurs produits via ce programme.

« Notre enjeu est d’apporter davantage de transparence sur la composition des produits afin que chacun fasse les meilleurs choix pour sa santé. Ce partage gratuit permettra de bénéficier d’informations sur un plus grand nombre de produits. Accéder à des données constamment à jour, précises et contrôlées est primordial. Pour les marques, c’est également un moyen de concrétiser leur engagement de transparence et de bénéficier d’une répercussion immédiate dans l’application lors de l’amélioration de certaines compositions. » Julie Chapon, fondatrice et CEO de Yuka.

L’information au cœur de la plateforme Alkemics

Grâce à ce programme, les industriels sont en mesure de partager l’ensemble de leur catalogue produit. Plus encore, ils peuvent partager les informations figurant déjà sur les packs. Il s’agit là de la composition, des informations nutritionnelles ou encore des allergènes. Cette initiative intervient alors que 66 % des Français estiment l’information produit incomplète, peu transparente et imprécise.1

Grâce à ce processus s’effectuant en un clic de manière gratuite, Alkemics accompagne tous les acteurs du retail dans leur processus de transition alimentaire, des multinationales aux TPE locales. Par exemple, nous pouvons citer Intermarché qui a été le premier à rejoindre le programme. Ainsi, il a fourni la totalité des informations de ses 6 000 produits à marque distributeur. Là où Intermarché va plus loin, c’est que le distributeur permet à ses fournisseurs locaux de collaborer avec la plateforme.

Alkemics représente une aide pour les industriels

D’un côté, les industriels et les producteurs disposent d’un nouveau canal de partage. En effet, il faut savoir que 90 % des Français s’informent sur les produits qu’ils achètent. Plus encore, près de 2 Français sur 10 consultent les applications de transparence pour s’informer sur les produits.1 Ainsi, ils s’adressent à des millions de consommateurs, et ce, de façon totalement gratuite. De plus, le programme permet de s’assurer de la qualité des données transmises.

« Chez Michel et Augustin, notre histoire et nos produits se sont construits sur un rapport de transparence avec nos consommateurs. Au démarrage, la liste d’ingrédients courte était un élément que l’on voulait communiquer au consommateur et sur lequel on souhaitait s’ancrer. Alkemics nous permet de partager des informations fiables, et constamment à jour à des millions de consommateurs grâce à cette initiative. C’est un vrai gain pour nous. » François Roche-Bayard, chef de la tribu France chez Michel et Augustin

Une aide également pour les applications

De l’autre côté, les applications peuvent désormais profiter d’une source d’information fiable, détaillée, de qualité et mise à jour. En effet, ces dernières proviennent des industriels eux-mêmes.

« Le programme d’Alkemics nous donne accès instantanément à un très grand nombre de produits. C’est une aide précieuse pour notre développement car contacter les marques une par une nous prendrait trop de temps ! » Julien Doyen, fondateur d’Allergobox

En définitive, cette initiative permet aux consommateurs de devenir consomm’acteurs. Il faut savoir que cette recherche d’informations résulte de trois motivations. Dans un premier temps, ils souhaitent consommer des produits de meilleure qualité. Dans un second temps, ils désirent faire attention à leur état de santé. Enfin, ils souhaitent favoriser des produits locaux et français. Grâce à elle, ils devraient être mieux informés et plus à même de déchiffrer l’étiquetage alimentaire.

1.Selon une étude Alkemics et Opinionway : “Les français et la transparence sur les produits alimentaires”, mai 2019.

Un article écrit avec Sophie Gonçalves, assistante chef de projet. Merci à elle !

A propos de l'auteur

La Rédaction

La Rédaction

La rédaction de Culture Nutrition : une équipe de rédacteurs à l'affût de toutes les tendances nutrition-santé, pour vous partager au quotidien les dernières innovations du marché.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Culture Nutrition

GRATUIT
VOIR