Innovation

Du yaourt en vrac grâce aux salariés Les 2 Vaches

yaourt vrac danone les 2 vaches
La Rédaction
écrit par La Rédaction

Avez-vous déjà acheté du yaourt en vrac ? Si plusieurs industriels ont déjà essayé, le succès n’était pas au rendez-vous. Les 2 Vaches, la filiale bio du géant Danone, souhaite y remédier. Plus précisément, ce sont les salariés des 2 Vaches qui sont en train d’expérimenter la vente en vrac de yaourt bio fabriqué à la ferme.

Du yaourt en vrac ?

C’est en tout cas le cœur du projet impulsé par Christophe Audoin, le directeur général de Les Près Rient Bio (Faire Bien et Les 2 Vaches) et quelques salariés des 2 Vaches. Le principe est simple. Les clients n’ont qu’à remplir leurs propres contenants en verre avec le yaourt au rayon vrac. Si la très grande majorité du vrac est constitué de produits secs, cette initiative souhaite casser les codes pour en créer de nouveaux. Christophe Audoin l’assure, il s’agira du « yaourt le plus décarboné du marché ».

Concrètement, le yaourt sera conditionné en poche de 5 litres à destination des distributeurs. Les clients de l’enseigne (encore indéfinie à l’heure actuelle) n’auront plus qu’à se servir en fonction de la quantité souhaitée. Il est à noter que le yaourt sera disponible à la vente au prix de 4€ le kilo. Les consommateurs pourront le retrouver dès 2021 sous une nouvelle marque.

« Les enseignes de la distribution sont intéressées, surtout Intermarché et Leclerc, ainsi que les magasins bio. » Christophe Audoin, directeur général de Les Près Rient Bio

Les fondements du projet porté par des salariés des 2 vaches

Le projet se mûrit depuis 3 ans maintenant. Il réunit tout un panel d’acteurs de la nouvelle économie alimentaire. Parmi eux, des acteurs du bio, du produit fermier, local, en circuit court et en vrac.

Christophe Audoin s’est associé avec 5 personnes pour faire naître ce projet. Plus précisément, il s’est associé à titre personnel avec 5 employés des 2 Vaches et un des éleveurs leur fournissant du lait. Les associés ont pour l’heure convaincu 25 salariés de Danone de contribuer au financement. Néanmoins, le groupe Danone à proprement parlé n’a pas d’implication financière dans le projet.

« Emmanuel Faber (ndlr. Directeur Général du groupe Danone) s’est montré très enthousiaste. Mais le groupe Danone ne participe pas du tout au financement. » Christophe Audoin, directeur général de Les Près Rient Bio

Du yaourt en vrac et en circuit court

L’ambition de cette initiative est de placer des mini-chaînes de production chez les éleveurs pour fabriquer des poches de yaourt bio et fermier. Si le circuit court permet aux producteurs impliqués de doubler leur marge, l’investissement de départ est important. En effet, il s’élève entre 200 000€ et 300 000€. La région accorde néanmoins des aides aux agriculteurs engagés dans cette transformation.

Ainsi, ce projet de yaourt vrac portés par les salariés Les 2 Vaches permettra de valoriser la transformation du lait des éleveurs laitiers et s’assurer des débouchés. De plus, ils ne seraient plus dépendants des canaux traditionnels. Aussi, ils seront à même de développer le circuit court. Un projet à suivre de près, tout comme le yaourt qui rémunère comme il se doit les éleveurs laitiers, Né d’une seule ferme.

« Les filières laitières sont fragiles. Il y a un problème de pérennité et de résilience du modèle à court terme. Il faut donc trouver une solution pour que les éleveurs ne soient plus uniquement dépendants de leur laiterie et des cours du lait. » Christophe Audoin, directeur général de Les Près Rient Bio

Un article écrit avec Sophie Gonçalves, assistante chef de projet. Merci à elle !

A propos de l'auteur

La Rédaction

La Rédaction

La rédaction de Culture Nutrition : une équipe de rédacteurs à l'affût de toutes les tendances nutrition-santé, pour vous partager au quotidien les dernières innovations du marché.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Culture Nutrition

GRATUIT
VOIR