Tendances

Candia Végétal s’invite au rayon des boissons végétales

candia végétal
La Rédaction
écrit par La Rédaction

Le marché des boissons végétales accueille un nouvel acteur : Candia Végétal. Après Lactel avec Santal, la marque de la coopérative Sodiaal habituellement positionnée sur le marché du lait, s’invite aux rayons des jus végétaux.

Candia Végétal, un nouvel acteur sur le segment des alternatives au lait

Depuis le mois de juillet dernier, nous avons vu apparaître deux nouvelles bouteilles aux rayons des boissons végétales. En effet, Candia Végétal propose désormais des boissons aux douces saveurs d’amande pralinée et de noisette grillée.

candia végétal_boissons végétales

Le choix des saveurs n’est pas anodin. Effectivement, elles permettent à la marque de se distinguer sans pour autant être trop originales au risque de freiner les consommateurs. Elles sont d’ailleurs élues « saveur de l’année 2020 ».

Niveau texture, les boissons Candia Végétal se veulent onctueuses et gourmandes. D’ailleurs, elles contiennent 5% de sucre environ pour ne pas être confondues avec les jus du rayon diététique.

De plus, avec cette gamme de jus au format nomade de 50cl, Candia Végétal a l’ambition d’en faire des boissons à part entière. Autrement dit, il ne s’agit pas d’un simple ingrédient à ajouter à son bol de céréales le matin.

Candia Végétal a des objectifs clairs

L’objectif de cette diversification est triple : séduire une cible composée d’adultes dont les millennials, se positionner sur un autre marché que le lait afin de ne pas le concurrencer, et de faire croître le segment des jus végétaux.

« L’intérêt est d’apporter de l’additionnel au marché, et non pas de proposer un équivalent des marques déjà présentes. » Solène Le Borgne, responsable marketing-innovation et performance Candia

Le marché des boissons végétales

Amande, noisette, avoine, cajou, coco… Les boissons végétales sont très plébiscitées par les consommateurs. De nombreuses marques se sont lancées sur ce segment bien que le leader incontesté soit Bjorg avec 51,2% de part de marché en 2019.

Le marché des alternatives au lait n’a pas encore atteint la maturité. Par conséquent, il représente encore un gros potentiel. Encore faut-il savoir s’adapter à la demande des consommateurs : du bon, du sain et du gourmand. Effectivement, la coco, l’amande et l’avoine connaissent chacune une phase de croissance. Par contre, le riz et le soja subissent un déclin.

« 46 % des consommateurs de boissons végétales estiment qu’elles sont plus légères et faciles à digérer que le lait. 70 % ne veulent pas de sucres ajoutés. La santé motive les achats. C’est la raison pour laquelle Bjorg met en avant les produits sans sucres. Il faut rassurer sur les qualités nutritionnelles tout en développant l’appétence. » Mélanie Savoie, responsable du category management chez Bjorg, Bonneterre & Compagnie

 

Un article écrit avec Sophie Gonçalves, assistante chef de projet. Merci à elle !

A propos de l'auteur

La Rédaction

La Rédaction

La rédaction de Culture Nutrition : une équipe de rédacteurs à l'affût de toutes les tendances nutrition-santé, pour vous partager au quotidien les dernières innovations du marché.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Culture Nutrition

GRATUIT
VOIR