Innovation

Bú, fruits ou légumes, tous en bouillon !

Camille Eridia
Écrit par Camille Eridia

Alors que le PNNS préconise de consommer 5 fruits et légumes par jours, les Français jouent les mauvais élèves. Les premiers résultats de l’année 2019 montrent une consommation à domicile en baisse par rapport à la moyenne quinquennale. -2,1% pour les fruits et -1,4% pour les légumes (Source : Kantar Worldpanel pour FranceAgrimer/Interfel/CNIPT). Un bilan qui pose question sur le plan de la santé. L’association, de deux anciens du jardin de la publicité, a fait émerger : . Une marque qui propose de récolter les bénéfices des fruits et légumes sous une forme des plus originale : le bouillon. Alors, est-ce que ça coule de source ?

La recette de la potion magique Bû : bio, bon et beau

Ni jus de fruit, ni soupe, mais bel et bien un bouillon. Ici ce n’est pas mamie au fourneau. Le chef Eric Leautey pousse sa créativité culinaire jusqu’à donner un second souffle aux bouillons d’antan. Les recettes trouvent l’équilibre entre goût et originalité, sans pépin. Pour plaire aux nouveaux « consommateurs durables », soucieux des critères environnementaux et nutritionnels, les boissons Bú sont bio, 100% naturelles et sans additifs, conservateur, arôme ajouté.

Plus qu’une boisson. À boire chaud ou froid au cours de la journée, ou à cuisiner pour donner du relief à vos plats, ces bouillons sont hybrides. Ils s’adaptent au quotidien des Français, selon leurs envies, quelles que soient les saisons. Fruits, légumes et épices sont subtilement associés pour proposer des versions sucrées ou salées, mijotées en France.

Le noyau dur : 2 gammes audacieuses et saines

En bouteille de 25cl pour le snacking ou 50cl pour la maison, les bouillons sont déclinés en deux gammes : très frais et chaud.

Cerise sur le bouillon, les valeurs nutritionnelles moyennes sont plus qu’intéressantes pour la santé avec pour 100g : 14kcal, 0,7g de matières grasses, 0,5g de sel et 0,2g de sucre. Zoom sur quelques exemples, aux noms surprenants.

Du côté froid :

  • Le malicieux : poire, anis étoilé, gingembre (eau, poire 50%, sucre, gingembre frais, citron vert, anis étoilé, cardamome)
  • La pépite: cacao et noisette (eau, sucre, cacao 3,5%, noisettes)

Du côté chaud :

  • L’essentiel : carotte, poireau, céleri, tomate, champignon (eau, poireau 6,9%, carotte 3,6%, champignon 3,6%, tomate 3,6%, céleri 3,6%, oignon, gingembre frais, ail frais, thym frais, estragon frais, anis étoilé, huile d’olive, poivre, sel)
  • Le radieux: carotte, fenouil, gingembre (eau, carotte 23%, fenouil 12%, gingembre frais, citronnelle fraîche, coriandre fraîche, sauce soja, huile d’olive, poivre, sel)

Le Malicieux

Le Radieux

Le radieux

On a envie de boire leurs paroles

Au-delà du produit, Bú c’est tout un univers rempli de couleurs et de peps, à l’image des fruits et légumes. Une communication complète et transparente autour du produit. En parcourant leur site de e-commerce, on y découvrir les visuels des packs épurés et colorés qui renforce ce positionnement au croisement entre cuisine et naturalité.

Mais aussi un effort de transparence, pour plaire aux consommateurs en quête d’informations précises : toutes les indications nutritionnelles, la composition des bouillons. La pincé de sel qui vient relever le goût : des recettes imaginées par le chef, associées à chaque page produit, pour que la boisson soit au cœur de l’assiette à coup sûr. Banane rôtie au bouillon cacao-noisette La Pépite, un ceviche façon Le Gaspacho, Le Pimpant qui vient booster un plat de boulgour-carottes… Ça donne le bouillon à la bouche !

 

Aujourd’hui, les bouillons Bú sont semés un peu partout en France mais la plus grande culture se trouve à Paris. Finiront-ils par prendre plus de place en région ? En attendant, d’autres démarches sont engagées pour valoriser la consommation de Fruit et Légumes. Sains et Saufs qui s’engage sur l’anti-gaspi, Robertet qui tire le meilleur du melon pour la Nutrition Sportive ou encore Glean qui mise sur la tendance du choux fleur. Innovons pour la santé de tous !

print

A propos de l'auteur

Camille Eridia

Camille Eridia

Consultante Relations Presse, elle jongle entre la presse papier, les web médias et l’influence

Laisser un Commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Share This