Nutrition durable

MyLabel, l’application d’aide à la consommation saine, éthique et responsable

Caroline
écrit par Caroline

Additifs, nutriments, environnement, rémunération des producteurs… Les critères de sélection de nos produits alimentaires sont de plus en plus nombreux. Il n’est pourtant pas facile de s’y retrouver parmi la masse d’informations et de produits. Pour répondre à ce besoin d’accompagnement, les lancements d’applications d’aide à la consommation alimentaire explosent. Yuka en est le précurseur le plus connu. L’application MyLabel, va encore plus loin en prenant également en compte des critères environnementaux et éthiques.

En quoi MyLabel est-elle différente de YUKA ?

L’application s’appuie sur la même base de données que Yuka et que les autres applications d’aide à la consommation. Cette base de données, c’est « Open Food Facts », le « Wikipédia des produits alimentaires ». Aujourd’hui, Yuka prend en compte la composition nutritionnelle, la présence additifs et de labels comme l’agriculture biologique. MyLabel va plus loin en proposant également la prise en compte de critères environnementaux et éthiques. Le consommateur dispose ainsi de 21 critères pour faire son choix : origine et impact carbone, préservation de la biodiversité, juste rémunération des producteurs, gouvernance et transparence, nutrition, etc.

Application MyLabel

Une autre spécificité de MyLabel est sa personnalisation. Le consommateur choisit parmi l’ensemble des critères ceux qu’il souhaite prendre en compte. Une fois le produit scanné, l’application indique si celui-ci correspond ou non aux critères sélectionnés grâce à des smiley verts, oranges ou rouges. Si le produit ne correspond pas aux attentes du consommateur, l’application propose des alternatives répondant au mieux aux critères cochés.

En plus de l’application mobile, MyLabel a développé une extension « e-commerce » sur les navigateurs web des sites compatibles : Monoprix, Carrefour, Ooshop, E. Leclerc, Houra.  Le consommateur peut alors faire ses courses en ligne directement, sans avoir à scanner les produits.

Un travail en collaboration avec des sources associatives, ONG et institutionnelles

Afin de noter les différents critères, My Label s’appuie sur des sources associatives, ONG et institutionnelles indépendantes. L’entreprise travail par exemple avec Greenpeace pour les ressources marines, Equileap pour l’égalité Homme/Femme ou encore CIWF pour le bien-être animal.  Le but étant de fournir une information indépendante et fiable.

Comment est financée la plateforme ?

La plateforme étant gratuite et sans publicité, nous pouvons légitiment nous poser la question du financement de celle-ci. Ce financement provient en fait du service d’accompagnement aux entreprises proposé par MyLabel. Grace à l’ensemble des données sur les attentes des consommateurs, la plateforme vend un accompagnement aux entreprises afin de les réorienter vers le développement de produits correspondants aux attentes des consommateurs. La plateforme nous indique par exemple que les utilisateurs incluent d’avantage les critères de santé (pour 84% d’entre eux en décembre 2019) que les critères environnementaux (64%) et éthiques (46%). MyLabel dispose ainsi d’un panel de consommateurs de grande taille, représentatif des attentes des consommateurs.

Des informations encore incomplètes pour certains critères

La limite majeure de cette nouvelle application est le manque d’information sur certains produits. En effet, une grande partie des produits ne peuvent pas être évalués sur tous les critères. Les critères éthiques et environnementaux ne sont souvent que partiellement renseignés. De plus, un smiley vert est affiché si le produit répond à certains de nos critères, bien que d’autres ne soient pas remplis par manque d’information. Nous pouvons cependant penser que la base de données va continuer d’être complété au fur et à mesure, rendant ce genre de problèmes moins fréquent.

Qu’en est-il des autres applications sur ce créneau ?

My Label ne fait pas exception ! D’autres tels que BuyOrNot ou EthicAdvisor proposent également une aide à la consommation alimentaire, avec chacune leurs nuances.

  • BuyOrNot : L’application lancée par IBoycott se base sur la composition nutritionnelle des produits mais également sur les campagnes de boycott de la plateforme iboycott. Son objectif est de Boycotter les entreprises peu responsables.

Buy Or Not

  • EthicAdvisor : Site internet et application, EthicAdvisor propose une notation basée sur des critères éthiques, de santé et environnementaux. L’application permet également depuis peu une personnalisation en choisissant parmi la quarantaine de critères disponibles. Les notes sont alors pondérées en fonction des critères choisis et une note sur 100, « l’éthicscore », est obtenue.

Ethic Advisor

 

Le nombre d’applications d’aide à la consommation ne fait qu’augmenter, chacune possédant ses nuances et son système de notation. Des notations que les entreprises doivent bel et bien prendre en compte dans leur stratégie de développement. A la fin de l’année dernière, 60 millions de consommateurs avait aussi lancé son projet d’application « Mon Assistant Conso », pour découvrir l’impact des produits sur l’environnement et la santé. Un lancement toujours très attendu du côté des consommateurs.

 

 

Un article écrit avec l’aide de Audrey Cousin, assistante Chef de projet. Merci à elle !

A propos de l'auteur

Caroline

Caroline

Consultante Senior chez Nutrikéo. Mes domaines de prédilection : l'univers de la santé et plus particulièrement la communication médicale.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Share This