Communication

Intermarché et E. Leclerc : la course à l’étiquetage de l’origine des produits

Alexane
Écrit par Alexane

Intermarché et E.Leclerc répondent au désir des consommateurs d’être mieux informés sur l’origine des produits. Comment ? Avec le lancement de leur propre étiquetage des produits, quitte à se faire concurrence. Ces nouveaux logos auront pour but d’indiquer, avec plus de précision, l’origine des ingrédients sur les produits de leurs MDD.

Des consommateurs en quête de transparence et de local

Les consommateurs d’aujourd’hui ne sont plus seulement à la recherche de produits alimentaires de qualité. Il faut aussi que les produits aient un impact environnemental limité, que les marques soient engagées et qu’elles fassent preuve de transparence. Cette transparence doit notamment concerner l’origine des ingrédients utilisés. Dans cet optique, les consommateurs privilégient aussi de plus en plus les produits français. Selon une étude BVA de 2018, 73 % des consommateurs seraient d’ailleurs prêts à payer 15 % plus cher en vue d’acheter français.

L’indication de l’origine des produits transformés est loin d’être généralisée dans les supermarchés. De nombreux produits fabriqués en France laissent à penser que l’ensemble des ingrédients proviennent eux aussi de France. On trouve souvent sur ces emballages des drapeaux français qui prêtent à confusion. Or, pour la plupart, la matière première n’est pas française. On indique l’origine en petit dans la liste des ingrédients et reste relativement floue avec des mentions du type : « origine UE », « origine des divers pays de l’UE ». Des indications contraires à la demande des consommateurs.

La réponse d’Intermarché : Le Franco-Score …

Pour répondre à ces nouvelles exigences, Intermarché a annoncé la sortie, au premier semestre 2020, d’un nouvel étiquetage. Cela concernera, dans un premier temps, les produits de ses marques propres : Pâturages et Monique Ranou.

Ce nouvel étiquetage, le Franco-Score, sera sous la forme d’une carte de France indiquant le lieu de fabrication ou de transformation du produit. En dessous de cette carte figurera une jauge graduée qui indiquera le pourcentage d’ingrédients d’origine française contenus dans le produit. On verra le Franco-Score en en « facing » du produit.

francoscore intermarché

Le Franco-score d’Intermarché pour mettre en avant l’origine des produits

Avec ce nouvel affichage, Intermarché verra certains de ces produits afficher 0% au Franco-Score… C’est pourquoi cette démarche s’accompagne d’une volonté d’Intermarché de développer l’origine France dans ses produits. Intermarché assure ainsi qu’au premier semestre 2020 la charcuterie bio de sa marque Monique Ranou proviendra de porcs bio français. Ce travail de sourcing français sera élargi, petit à petit, à l’ensemble des produits Intermarché.

Avec le Franco-Score Intermarché espère aller plus loin et rallier des enseignes concurrentes à sa démarche. Thierry Cotillard, le président d’Intermarché, explique :

Par notre initiative, nous lançons un mouvement dont nous souhaitons qu’il devienne collégial et collectif, pour généraliser ce référentiel proposé en « open source ». Ne répétons pas les difficultés rencontrées à la naissance du Nutri-Score, toujours refusé par certains : multiplier les dispositifs d’information nutritionnelle n’apporte que de la confusion pour les consommateurs. L’urgence pour le monde agricole est telle qu’il est nécessaire de s’asseoir, tous, autour de la table pour décider ensemble et accélérer dans l’action.

…devancé par E.Leclerc !

Mais E.Leclerc ne partage pas l’avis de Thierry Cotillard et lance, à son tour, un nouvel étiquetage indiquant l’origine des principaux ingrédients de tous ses produits MDD (Marque Repère, Nos régions ont du Talent, L’origine du goût, Tradizioni d’Italia). Ce nouvel étiquetage verra le jour dès le 1er janvier, devançant ainsi l’initiative d’Intermarché ! Contrairement au Franco-Score, E.Leclerc n’indiquera pas uniquement les ingrédients d’origine française. Des origines précises remplaceront des mentions du types « origine UE » pour les ingrédients principaux.

leclerc origine produits

Exemple d’étiquetage de l’origine prévu par Leclerc

Michel-Edouard Leclerc affirme que :

Non seulement ces initiatives bouleversent les codes marketing usuels, mais elles vont constituer un formidable booster pour améliorer les cahiers des charges et mieux maîtriser les pratiques d’approvisionnement.

Que ce soit pour Intermarché ou pour E.Leclerc, cette nouvelle démarche d’étiquetage s’accompagnera de changements d’approvisionnement afin de respecter au mieux les attentes des consommateurs. Des initiatives concurrentes mais qui convergent dans une direction : faire preuve transparence pour les consommateurs. Vous désirez en savoir plus sur le sujet ? Consultez le regard d’expert de Juliette, directrice du Pôle Food : Clean label et transparence : regagner la confiance des consommateurs.

pole food

Découvrez le regard d’expert de Juliette Gougis

 

Un article rédigé avec l’aide de Léa Zanelli, assistante Chef de Projet. Merci à elle !

print

A propos de l'auteur

Alexane

Alexane

Consultante - Chef de projet chez Nutrikéo. Mes domaines de prédilection : communication des aliments-santé, e-nutrition, nutrition infantile...

Ajouter un commentaire

Laisser un Commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Share This