Santé publique

Le PNAN, ou quand le PNNS et le PNA s’associent enfin

PNAN-PNNS-PNA
Lourdes
Écrit par Lourdes

Le PNNS et le PNA œuvrent depuis plus de 10 ans pour améliorer l’état de santé des Français grâce à une meilleure alimentation / nutrition. Or, ces deux programmes viennent de créer une alliance : le PNAN. Culture Nutrition revient sur cette bonne nouvelle !

Le PNNS 4, pour limiter les pathologies

Lancé en janvier 2001, cette politique nutritionnelle a été établie par le ministère des Solidarités et de la Santé. Ce programme est apparu au vu des problèmes majeurs de santé publique. En France, la moitié des adultes souffre de surpoids ou d’obésité, et 17 % des enfants sont touchés également. Le Programme National Nutrition Santé (PNNS) a ainsi pour objectif premier d’améliorer la santé de l’ensemble de la population grâce à la nutrition. Les objectifs sont établis par le Haut Conseil de la Santé Publique (HCSP). Depuis le commencement, le PNNS a évolué en fonction des objectifs atteints et de nouvelles ambitions. Les nouvelles recommandations pour 2019-2023 ont été lancées le 20 septembre dernier et récemment décryptées dans l’un de nos articles. Le défi de ce 4ème programme est d’augmenter l’activité physique et d’améliorer les consommations alimentaires, en prenant en considération les enjeux de développement durable.

Le PNA 3, pour une meilleure alimentation

En septembre 2010, un nouveau programme voit le jour. Le Programme National de l’Alimentation est établi par le ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation. L’objectif est d’assurer une alimentation saine, de qualité, durable et accessible à tous. Pour réussir à atteindre leurs objectifs en 2019-2023, le programme se base 3 axes et sur 2 leviers pour accélérer la transition alimentaire. Il souhaite être en collaboration avec les restaurations collectives et les projets alimentaires territoriaux. Le programme souhaite également renforcer ses partenariats en collaborant sur des projets co-financés à travers :

  • La justice sociale : amélioration de la qualité nutritionnelle et diversification de l’offre alimentaire, lutte contre la précarité alimentaire, information du consommateur
  • L’éducation alimentaire: éducation à l’alimentation de la jeunesse, mise en valeur du patrimoine alimentaire
  • La lutte contre le gaspillage alimentaire

Le PNAN : une alliance essentielle ?PNAN_PNNS_PNA

Le PNA et le PNNS sont les deux outils majeurs utilisés par le gouvernement pour améliorer l’alimentation et la nutrition en France. Le 25 mars 2019, lors d’un comité interministériel, les deux Ministères (Santé et Agriculture) se concertent et s’entendent sur un projet commun. Ils publient un nouveau programme : le PNAN, Programme National de l’Alimentation et de la Nutrition. Ce programme réunit les actions menées du PNNS et du PNA permettant une complémentarité. L’objectif de ce programme est de promouvoir des actions favorables à la prévention de la santé et respectueux de l’environnement en réduisant les inégalités d’accessibilité d’une alimentation de qualité et durable.  Ainsi, la force de chacun des programmes permet une diversification d’outils pour une meilleure communication auprès du grand public, des professionnels de la chaîne alimentaires, des associations… Le Nutri-score est toujours d’actualité et sera promu pour les achats en ligne, en magasin, et même au niveau européen.

Les axes de travail du PNAN

Le programme annonce 6 axes avec des actions à court terme :

  1. Une alimentation favorable à la santé pour tous
  2. Une alimentation plus durable et solidaire
  3. Une plus grande confiance dans notre alimentation
  4. Une pratique au quotidien de l’activité physique tout en limitant les comportements sédentaires
  5. De meilleurs dépistages et prises en charges des pathologies liées à la nutrition
  6. Nos territoires en action

Les représentants du Ministère des Solidarités et de la Santé et du Ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation se mobilisent ensemble pour créer un des moteurs de transition agricole et alimentaire. On ne peut que saluer cette initiative qui devrait aider à maximiser l’impact de ces actions de santé publique.

Cet article a été rédigé avec l’aide de Solène Freuchet, merci à elle !

print

A propos de l'auteur

Lourdes

Lourdes

Consultante Chef de projet chez Nutrikéo. Mes domaines de prédilection : nutrition sportive, innovation compléments alimentaires, pathologies neuro-dégénératives

Laisser un Commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Share This