Aliments Innovation

[Ingrédient du mois] Et si le chou-fleur était l’ingrédient tendance des innovations agroalimentaires ?

chou-fleur ingrédient du mois
Lourdes
Écrit par Lourdes

Le chou-fleur : légume désuet ? Pas du tout ! Les dernières innovations nous montrent que son utilisation actuelle est loin du bon vieux gratin. L’univers agroalimentaire se l’arrache pour ses propriétés texturantes et parce qu’il contient peu de glucides et pas de gluten.

Comme beaucoup d’autres légumes, le chou-fleur a des qualités nutritionnelles indéniables

Le chou-fleur, de la famille des Brassicacées, présent en continu toute l’année, possède de nombreuses propriétés nutritionnelles. C’est l’un des légumes les moins caloriques avec une composition de 90 % d’eau. Une cuisson « al dente » est recommandé pour garder son côté croquant et sera plus digeste. Il est aussi riche en vitamines du groupe B et en vitamine C. Ces vitamines sont bénéfiques pour les fonctions cérébrales comme la mémoire, le développement du système nerveux chez le fœtus, et stimule le système immunitaire pour défendre notre organisme. Il contient aussi des minéraux et des fibres, il est donc recherché et apprécié pour ses nombreuses qualités nutritionnelles. On connait tous le classique chou-fleur blanc ! Et pourtant il en existe de différentes variétés : le chou-fleur vert avec un goût plus sucré et doux, jaune ou même violet.

Comment le chou-fleur est-il devenu tendance ?

Une rapide analyse Google Trends montre l’intérêt croissant pour le chou-fleur, avec un point culminant en 2019.

chou-fleur innovation alimentaire

Requêtes Google sur le terme « chou-fleur » en France depuis 2008

cauliflower trend

Requêtes Google sur le terme « Cauliflower » aux US depuis 2008

Comment explique-t-on cette évolution positive ? Probablement parce que le chou-fleur répond aux besoins de plusieurs comportements alimentaires du consommateur d’aujourd’hui :

  • Le consommateur qui a supprimé le gluten de son alimentation, et qui recherche des alternatives aux féculents.
  • Celui qui mange moins de sucres, voire qui suit un régime cétogène. Le chou-fleur apporte des réponses techniques grâce à sa texture et à son goût.
  • Et bien sûr, le consommateur végétarien qui cherche à varier son alimentation.

Pizza, snacks & autres féculents sont revisités façon chou-fleur

Glean farine de chou-fleur

Glean, la farine de chou-fleur pour adapter les recettes maison aux régimes spécifiques

  • Cauliflower, cette marque créée par une maman dont les enfants sont intolérants au gluten, se décline en pizza et snacks.
  • Glean, crée des aliments directement à base de fruits et légumes pour avoir des aliments sains et frais. Il propose ainsi une farine de chou-fleur idéale pour permettre à chacun de cuisiner ses pâtes, son pain, ses crêpes ou ses biscuits. Cette farine est utilisée aussi comme agent liant dans les soupes ou les sauces.
  • Earthly choice présente le riz de chou-fleur. Préparé en 90 secondes et contentant 30 mg de sodium et 5 g de glucides, il est excellent pour les adeptes du régime paléolithique et cétogène.
  • Trader Joe, adapte les Gnocchi en conservant la texture douce et la simplicité de préparation. Dans cette recette, le blé, le sucre et les produits laitiers ne sont pas présents, induisant un taux de glucides assez bas.

Les influenceurs à l’origine de la tendance ?

Si le chou-fleur est devenu un substitut des féculents, pourquoi ne deviendrait-il pas un substitut de viande auprès de la communauté végé ? C’est en tout cas ce qui circule sur les réseaux sociaux : en coupant simplement des tranches de chou-fleur et en les faisant revenir à la poêle, à la manière d’un steak. Et c’est avec le hashtag #caulipower que le chou-fleur a émergé sur les réseaux avant d’être visible dans les rayons. Comme quoi, les marques ont tout intérêt à écouter les signaux faibles émis par les influenceurs food et les consommateurs pour identifier les tendances qui guideront les innovations de demain. Tout en faisant, bien sûr, le tri entre ce qui est bon à prendre et ce qui doit rester… sur les réseaux.

Cet article a été rédigé avec l’aide de Solène Freuchet, assistante chef de projet au Pôle Nutra. Merci à elle !

print

A propos de l'auteur

Lourdes

Lourdes

Consultante Chef de projet chez Nutrikéo. Mes domaines de prédilection : nutrition sportive, innovation compléments alimentaires, pathologies neuro-dégénératives

Laisser un Commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Share This