Business Santé publique

Mylan et Pfizer s’unissent pour créer un géant du médicament générique

Mylan médicament générique
Agathe
Écrit par Agathe

2 laboratoires pharmaceutiques se sont associés cet été pour donner naissance à un géant du médicament générique. Il s’agit de Pfizer et Mylan. Le premier met à disposition du second ses médicaments pour lesquels les brevets sont tombés. Retour sur cette actualité business de l’été.

La stratégie de Pfizer pour limiter la concurrence des médicaments génériques : l’union fait la force

Le mariage entre Mylan et Pfizer a été annoncé le 22 juillet dernier. Quelle est l’origine de cette union ? « Tout simplement » le fait que les brevets de plusieurs médicaments phares de Pfizer ne sont désormais plus protégés. C’est le cas de Tahor, médicament hypocholestérolémiant, ou encore du Viagra, célèbre pour son indication dans le cas de dysfonctionnements érectiles. C’est donc assez naturellement que ces blockbusters de la pharmacie ont vu leurs prix concurrencés par les médicaments génériques.

Plutôt que de lutter dans une bataille perdue d’avance, Pfizer a donc fait le choix d’unir ses forces à celles de Mylan, le leader américain du générique avec plus de 7 500 références, dont 1 200 en France à destination des pharmacies et des hôpitaux.

Le rapprochement de Pfizer et Mylan aboutit à la création d’une nouvelle entité, valorisée à près de $20 Mds et qui sera effective en 2020.

Délaisser l’OTC et le médicament générique, au profit de la prescription

Cette annonce marque d’une pierre blanche la volonté de Pfizer de se détourner du médicament générique, secteur devenu très concurrentiel. Et pour aller encore plus loin, son souhait de se désengager du médicament OTC. Cette restructuration de Pfizer vers le médicament de prescription ne date pas d’hier, puisque le sujet était déjà sur la table dès 2017. Mais pour concrétiser les choses, le laboratoire annonçait début août son rapprochement avec GSK pour lui céder plusieurs marques emblématiques. Parmi elles, il y a Centrum, le complément alimentaire mutli-vitaminés qui se décline en versions homme, femme et 50+. Centrum était leader des muti-vitaminés dans le monde, et les toniques segment n°1 en valeur du marché des compléments alimentaires. Cette séparation est donc tout un symbole. Et s’inscrit dans une stratégie inverse à ce que font beaucoup de laboratoire pharmaceutiques (Biocodex, Therabel…) aujourd’hui en se lançant dans le complément alimentaire.

print

A propos de l'auteur

Agathe

Agathe

Consultante chef de projet Nutrikéo - Mes domaines de prédilection : animation évènements et formations, restauration hors domicile, minceur…

Laisser un Commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Share This