Aliments Innovation

Nestlé trouve une alternative aux sucres ajoutés

nestlé_sucres_ajoutes
Ophélie Perdrieau
Écrit par Ophélie Perdrieau

Trop de sucre dans les KitKat ? Nestlé a su y répondre ! Cet automne au Japon, les nouvelles barres KitKat contiendront 40 % de sucre en moins que les traditionnelles barres. Une initiative faisant écho aux nouvelles recommandations de l’ANSES appelant à réduire la consommation de sucre pour les 4-17 ans.

Une innovation valorisant la pulpe du cacao

Comment éviter les sucres ajoutés ? Nestlé, grâce à son expertise technologique, y répond : en utilisant la pulpe blanche recouvrant les fèves de cacao. Le fruit du cacao se compose effectivement de pulpe utilisée pour la fermentation des fèves après la récolte. En majorité jetée, elle est aujourd’hui réduite en poudre et apporte un goût naturellement sucré au KitKat composé à 70 % de chocolat noir. Adieu les sucres ajoutés dans ce snack mythique, bonjour la valorisation des co-produits. Sans compromettre le goût, la texture et la qualité. Une véritable innovation grâce à laquelle nous pouvons succomber. Seul bémol : pour plus cher, le sucre étant un ingrédient particulièrement bon marché. Chocolat au lait, chocolat blanc, … D’autres produits dans d’autres pays suivront l’année prochaine, dont certaines marques des plus populaires. 

Au-delà des prouesses technologiques, d’autres industriels misent sur la vague des « nouveaux sucres ». Sucre de bouleau, de coco, miel, sirop de patate douce… les marques recherchent des alternatives plus ou moins fiables pour donner au sucre une dimension santé.

40 % de sucres ajoutés en moins dans un KitKat, c’est possible !

Ce lancement affirme la volonté de Nestlé de réduire le sucre dans ses produits. Avec 40 % de sucre en moins, la nouvelle barre de KitKat s’éloigne des 9,6 grammes classiquement ingérés (pour deux barres). Un objectif déjà concrétisé en 2018 par les équipes techniques et scientifiques du géant Suisse avec la Milkybar. Le procédé consistait à souffler le sucre sans altérer le goût. Également brevetée, cette technologie gardait le pouvoir sucrant tout en réduisant nettement la présence de l’aliment.  Fin 2015, Nestlé avait déjà réduit de 18 000 tonnes la teneur en sucres ajoutés, notamment avec sa marque de poudre de lait Nesquik. L’industriel continue sa politique avec ce nouveau procédé.

Une tendance d’ailleurs adoptée par de nombreuses marques. Les consommateurs voient fleurir dans leurs rayons des bonbons allégés en sucre Haribo, Lutti ou encore La Pie-Qui-Chante.

Une réponse aux attentes des consommateurs en quête du sans sucre

Bombardé par des recommandations sur son alimentation, le consommateur fait de plus en plus attention au profil nutritionnel de ce qu’il consomme. Or, entre plaisir et inquiétude, le sucre fait aujourd’hui face à un véritable sugar bashing. Recettes et régimes sans sucre explosent sur la toile malgré sa dimension gourmandise tant appréciée. Un élan éducationnel, notamment lancé par l’organisation interprofessionnelle du secteur betterave-canne-sucre s’associe d’ailleurs à ce phénomène pour éclairer le consommateur : et si on parlait du sucre ? .

Pour en savoir plus sur le lancement KitKat, découvrez le communiqué de presse de Nestlé.

print

A propos de l'auteur

Ophélie Perdrieau

Ophélie Perdrieau

Laisser un Commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Share This