Aliments

7 tendances du petfood

tendances petfood
Caroline
Écrit par Caroline

Le marché des soins pour animaux de compagnie se porte bien. Les aliments, ou petfood, représentent 70 % du total des revenus générés. Selon global market insight la taille du marché des aliments pour chats représentera à lui seul 38 milliards de dollars d’ici 2025. Ce secteur est attractif, des fonds d’investissement comme Proshares se spécialisent sur ce secteur grâce à la création de branches dédiées au PetCare. Les sites de ventes en ligne comme Amazon.com et Chewy.com se positionnent sur ce marché et drivent la croissance, équilibrant ainsi la perte de vitesse de la vente directe. Aux Etats Unis 35 millions de foyers ont des enfants alors que 84.5 millions ont un animal de compagnie[1]. Cela représente donc un très grand nombre d’acheteurs potentiels.

Mon animal, troisième enfant de la famille

Les animaux de compagnie ne sont plus simplement des alarmes antivols ou des chasseurs de souris. Pour de nombreux propriétaires, leurs animaux font partie de la famille. C’est le cas de 95 % des américains[2], faisant de l’humanisation et de l’anthropomorphisme l’une des tendances clés du marché des aliments pour animaux de compagnie. Les acheteurs cherchent les meilleurs produits possibles pour leurs boules de poils. Le packaging se veut attrayant grâce à des photos alléchantes à l’instar de la maque Belcando pleine de couleurs et incitant à la gourmandise.

packaging petfood Belcando
Packaging petfood Belcando

Et si votre animal suivait lui aussi la tendance ? On voit arriver des produits aux ingrédients exotiques et tendances pour créer des produits attrayants. C’est le cas des beef stick de la marque Vitakraft qui utilise des superaliments dans leurs snacks pour chiens comme les graines de chia et les cranberries. On trouve aussi de plus en plus de produits à base de CBD, dérivé du chanvre. C’est le cas des friandises de la marque Beaphar, qui influerait de manière positive sur le bien-être de votre chien. Le nombre d’études faisant état des bénéfices de ces ingrédients demeure toutefois encore assez faible.

La qualité toujours plus premium

De nombreux acteurs se positionnent sur un marché premium de très haute qualité. Selon un rapport Nielsen, les dépenses annuelles d’aliments pour animaux ont augmenté de 36% entre 2007 et 2017. Cela est en cohérence avec cette tendance d’humanisation. Les propriétaires sont prêts à investir plus pour offrir de meilleurs produits à leurs animaux.

On peu citer l’exemple des produits de la marque Churpi à base de fromage de Yak de l’Himalaya. On se positionne ici dans un produit haut de gamme, non essentiel à la santé de l’animal.

Des labels de qualité comme l’ISFM apparaissent et reconnaissent la contribution nutritionnelle du produit au bien-être des chats. On peut supposer que d’autres labels vont se développer pour les produits animaux afin d’apporter toujours plus de preuves de qualité.

Des ingrédients passés à la loupe

Les acheteurs de nourriture pour animaux sont conscients de l’impact des ingrédients sur la santé de leurs animaux. Les ingrédients bios et naturels deviennent les choix populaires en matière d’alimentation humaine mais aussi animale. Les propriétaires ne s’attendent pas à ce que les aliments de leurs animaux soient de moins bonne qualité. 79 %[3] des propriétaires pensent que la qualité de la nourriture de leur animal devrait être équivalente à la leur. Ils s’attendent à trouver des produits 100 % naturels, sans conservateurs, sans arômes artificiels et recherchent les listes d’ingrédients les plus simples possible.

On observe également une recrudescence des produits d’origine France. La qualité du sourcing des ingrédients est un levier de plus pour l’argumentaire et le storytelling des marques. C’est le cas de la marque néerlandaise Dano qui propose des produits biologiques pour chiens et chats, secs ou humides, sans sucres ajoutés, sans conservateurs.

Dano, marque de petfood bio
Dano, marque de petfood bio

À chaque animal son produit, l’ultra personnalisation est tendance

Cet article est réservé aux abonnés premium. Connectez-vous si vous avez un compte. Sinon, découvrez notre offre premium.

Cet article a été rédigé avec Mathilde Mauzé, assistante chef de projet – merci à elle !


[1] APPA 2017-2018, National Pet Owners Survey and U.S Census data
[2] The harris Poll, 2015
[3] Snipp.com, CPG Pet Care Trends Report, north American Pet Health Insurance Association and Mintel
[4] Lanutrition.fr, les particularités de la race féline, 2017

print

A propos de l'auteur

Caroline

Caroline

Consultante, Chef de projet chez Nutrikéo - Mes domaines de prédilection : nutrition des séniors, marketing et communication des compléments alimentaires, études cliniques

Laisser un Commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Share This