Ingrédients

Chanvre, CBD, ça vous parle ?

CBD
Laura
Écrit par Laura

Le CBD est au cœur de toutes les tendances ces derniers temps : l’heure est venue de décrypter ce marché encore obscur.

Connaissez-vous le chanvre ?

Cannabis, chanvre, CBD… difficile de s’y retrouver au milieu de ces appellations. Il est en réalité question de différents sujets : espèce, variété et molécule.

Cannabis sativa fait référence à une espèce de plante, qui ne contient pas moins de 113 cannabinoïdes. Ces cannabinoïdes ont été décrits largement dans la littérature comme ayant divers effets et bénéfices santé.

Parmi ces molécules actives on retrouve le THC (tétrahydrocannabinol) : molécule aux effets psychotropes largement recherchés par les consommateurs de stupéfiants. Le CBD (cannabidiol) est une autre molécule, aux effets non psychotropes, mais aux divers bénéfices santé relatés dans la littérature. Ces bénéfices ne sont cependant pas officiellement reconnus, et manquent de preuves scientifiques.

Le chanvre est une variété de cannabis, dont le taux de THC est particulièrement bas : c’est pour cela qu’elle est généralement utilisée pour les produits alimentaires, nutraceutiques et cosmétiques.

Les graines de chanvre ont des propriétés nutritionnelles très intéressantes : leur teneur en protéines est supérieure à 30 %, et elles ont une faible teneur en acides gras saturés. De véritables alliés pour les nouveaux régimes des consommateurs, sans cesse à la recherche de nouvelles sources de protéines végétales.

Un marché en pleine expansion

Les résultats du marché du chanvre outre-Atlantique sont très impressionnants :

  • Le marché global du chanvre aux US était estimé à 820 m$ en 2017, avec une croissance de +20 % entre 2016 et 2017[1].
  • Les ventes de compléments alimentaires à base de chanvre en 2017 s’élevaient à 152m$, avec un CAGR prévu de +36% pour 2017 à 2021.[2]

Des chiffres prometteurs pour un marché assez diversifié : food, nutraceutique, cosmétiques… aucun secteur n’est épargné. Les promesses sont elles aussi diversifiées : on retrouve le classique « stress-sommeil », mais également des produits de nutrition sportive, avec la promesse d’effets anti-inflammatoires.  

Quelques lancements produits autour du CBD ont retenu notre attention :

  • Gummies Winged : des gummies à la cible féminine et au positionnement sommeil/relaxation.

L’accent est ici mis sur le sourcing, avec du chanvre cultivé aux Etats-Unis.

  • Good Bites CBD : des bouchées bio/vegan/crues contenant 10 mg de CBD chacune. Un format bouchées intéressant et des ingrédients dans les tendances actuelles (noix de coco, sirop d’érable). Une composition 100 % clean label ! 
  • Feel Oki : des boissons infusées à l’extrait de chanvre. Pour en savoir plus, retrouvez bientôt l’interview du fondateur sur culture-nutrition.
  • Arte Organics : des compléments alimentaires en shots pour une prise facilitée. Des formules complètes autour de promesses variées. On retrouve par exemple du curcuma et du gingembre pour un shot immunité.
Arte Oganics CBD
Arte Organics
Good Bites CBD
Good Bites CBD

Des consommateurs alertes sur ce marché et enclins à consommer des produits à base de CBD

Presque la moitié des consommateurs sont familiers du « CBD » aux Etats-Unis, ce qui en fait un ingrédient de choix pour les développements de nouveaux produits. Cependant, certaines confusions existent toujours sur la légalité du CBD, ou même ses effets. Certains consommateurs ne savent pas ou pensent que le CBD a des effets psychotropes, ou le confondent avec le THC. Un fort volet pédagogique est à prévoir pour les industriels souhaitant se lancer dans cette « ruée vers l’or vert ». En effet, il est important d’expliquer au consommateur les subtilités de cet univers.

Le CBD bénéficie cependant d’un bon imaginaire et est perçu positivement par les consommateurs : la naturalité est de mise et ne fait pas de doute autour de cet ingrédient. Les promesses liées au stress sont également bien accueillies, grâce à l’utilisation plus connue du cannabis comme stupéfiant. Les débats autour de la légalisation du cannabis à visée thérapeutique (en France en l’occurrence) permettent également au chanvre de bénéficier d’une aura d’ingrédient « miracle ».   

Une réglementation qui s’ouvre

Le volet réglementation concernant le chanvre et le CBD est assez complexe, et prend des dimensions différentes selon le pays.

Outre-Atlantique, la législation est assez souple : la production de chanvre a été légalisée en décembre 2018 par la signature du Farm Bill par Donald Trump. La FDA a également approuvé en 2018 le premier médicament soumis à prescription à base de cannabis. La demande de légalisation des produits à base de CBD a suivi rapidement. Divers partis sont à l’origine de cette demande : producteurs, revendeurs mais aussi consommateurs ! L’audience publique liée à cette demande a eu lieu le 31 mai, et les résultats officiels ne sont pas attendus avant des années. Une affaire à suivre de ce côté.

La réglementation n’est pas encore arrêtée, mais la tolérance est de mise aux Etats-Unis : certains produits à base de CBD y sont déjà en vente et tolérés par la FDA qui ferme les yeux.

En Europe, la réglementation concernant le cannabis thérapeutique est en pleine évolution. En effet, plusieurs états membres ont légalisé l’utilisation de certaines formes de cannabis ou de CBD, ou réfléchissent à changer leur législation. Les règles varient cependant selon les produits ou leur utilisation.

En France par exemple, il existe déjà des produits à base de CBD sur le marché, mais ils sont tenus de respecter certaines règles :

  • Les variétés de chanvre pouvant être exploitées sont réglementées – et l’étaient déjà pour la culture de chanvre autorisée, à destination de l’industrie textile par exemple.
  • L’utilisation de fleurs/feuilles de chanvre ou de produits dérivés sont interdits
  • La présence de THC dans les produits finis est interdite
  • Aucune vertu thérapeutique ne peut être revendiquée, à l’exception de médicaments autorisés par l’ANSM

Certains warnings sont apparus en termes de production et de « santé » de la filière : les producteurs de chanvre produiraient aujourd’hui à outrance, dépassant largement les capacités de transformation des structures existantes et le rythme de création des nouveaux produits. Un point négatif qui pourrait fragiliser la filière. La ruée vers l’or vert pourrait-elle s’arrêter en plein élan à cause de complexités réglementaires ?


[1] Actifs [2] Nutrition Business Journal estimates

print

A propos de l'auteur

Laura

Laura

Consultante-Chef de Projet chez Nutrikéo.
Mes domaines de prédilection : nutraceutique, marketing agroalimentaire, alimentation durable, innovations en alimentation...

Laisser un Commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Share This