Santé publique

PNNS 4 : les nouvelles recommandations nutritionnelles sont arrivées !

Agathe
Écrit par Agathe

Le monde de la nutrition-santé les attendait impatiemment : les nouvelles recommandations nutritionnelles du PNNS 4 ont été publiées aujourd’hui. Nous les attendions depuis la préconisation de nouvelles recommandations autour de 12 repères par le HCSP, en 2017. L’équipe Culture Nutrition vous a préparé une synthèse à lire ci-dessous.

Quelle a été la méthodologie pour construire ces nouvelles recommandations PNNS ?

On peut se dire que les choses ont pris du temps, mais l’enjeu était grand. En effet, la dernière évaluation du PNNS 3 avait fait émerger plusieurs optimisations :

  • la nécessité de simplifier les messages
  • le besoin d’être plus interactif
  • l’importance de prendre en compte des aliments délaissés : légumes secs, fruits oléagineux…

Ainsi, depuis juin 2017, Santé Publique France a travaillé sur :

  • La rédaction des nouvelles recommandations avec l’appui d’un comité thématique ;
  • Des prétests – formulations des recommandations et notions nouvelles auprès de plusieurs échantillons de la population âgée de 18 à 64 ans et de professionnels (secteurs de la santé et du social) ;
  • La validation des recommandations auprès des instances impliquées dans le renouvellement des recommandations : DGS, HCSP et Anses ;
  • La présentation au secteur économique, aux associations de consommateurs et aux associations pour l’environnement.

Ce processus s’est achevé en décembre 2018 ce qui a abouti à la publication des recommandations ce mardi 22 janvier 2019.

Les grands enjeux du PNNS 4

Pour proposer un programme le plus efficace possible, Santé Publique France a fixé 2 grands enjeux :

Adopter des repères à 2 niveaux de lecture, permettant d’être à la fois simples (pour l’ensemble des Français) et précis (pour les plus impliqués)
• Prendre en compte les inégalités sociales

Les recommandations nutritionnelles en synthèse

Voici les faits marquants :

  • La création de 3 familles d’aliments supplémentaires : les légumes secs, les charcuteries, les fruits à coque
  • La modification de familles existantes : les féculents complets, le poisson de façon dissociée de la viande
  • Le regroupement de certaines familles à limiter : les produits gras, sucrés, salés et ultra-transformés
  • La mise en place d’un nouveau système de guidage : « AUGMENTER », « ALLER VERS », « RÉDUIRE », qui s’inspire du système « One-Minute advice » suédois. L’objectif de ce système : guider simplement les usagers vers les comportements les plus appropriés

Voici en synthèse les recommandations du PNNS 4 :

Ainsi que notre tableau comparatif au PNNS 3 :

recommandations nutritionnelles PNNS 4

 

 

Notre avis sur ces nouvelles recommandations

La grande évolution pour ce PNNS 4 sera résolument la volonté de concrétisation avec le système AUGMENTER / ALLER VERS / RÉDUIRE. L’introduction de nouvelles familles telles que les fruits à coque, ou le fait de rassembler les produits gras, salés et sucrés, va également permettre de lever des doutes souvent exprimés sur la catégorisation de certaines familles ou sur des fréquences de consommation.

Cependant, ces nouvelles recommandations sont-elles réellement plus simples ? En effet, les informations communiquées au consommateur sont encore plus nombreuses que dans le PNNS 3 (plus de familles d’aliments donc, introduction de la notion d’aliments ultra-transformés, du Nutri-Score) ce qui contrecarre un peu la volonté de simplification.

Pour aller plus loin, consultez notre article sur l’impact du PNNS 4 sur vos stratégies marketing et communication.

print

A propos de l'auteur

Agathe

Agathe

Consultante chef de projet Nutrikéo - Mes domaines de prédilection : animation évènements et formations, restauration hors domicile, minceur…

5 commentaires

Laisser un Commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Share This