Santé publique

Les résultats INCA3 : sédentarité et produits transformés au menu

INCA3
La Rédaction
écrit par La Rédaction

L’Anses a publié la semaine dernière les résultats INCA3, sa troisième étude sur les habitudes alimentaires et la consommation des Français, menée entre 2014 et 2015 en France métropolitaine. Les résultats d’un panel de près de 5 900 Français ont été analysés par des experts de la nutrition et de la santé. Le constat est sans appel : les Français mangent plus de produits transformés et se sédentarisent.

 

Produits transformés et compléments alimentaires dans les assiettes

Au cours de l’étude de l’Anses, les données de 13 600 journées de consommation et 320 000 aliments ont été recueillies, ils ont permis de constater que les Français consomment :

  • pas assez de fibres : 20 g/j chez les adultes alors que l’Anses recommande d’en consommer 30 g/j ;
  • trop de sel : 9 g/j chez les hommes et 7 g/j pour les femmes contre respectivement 8 et 6,5 grammes comme objectif fixé par le Programme National Nutrition Santé ;
  • plus de produits transformés que de produits bruts, dont la moitié ont une origine industrielle;
  • plus de compléments alimentaires au sens réglementaire : les femmes adultes en consomment plus que les hommes (+9 points) et l’hiver semble la période la plus propice à cette consommation.

L’Anses fait ainsi la demande aux professionnels de l’agroalimentaire de réduire la teneur en sel de leurs préparations et d’augmenter la part des fibres dans les aliments transformés pour aider les Français à atteindre les recommandations nutritionnelles.

Par ailleurs, l’augmentation de la consommation de protéines végétales est également confirmée par ces résultats. 40 % des apports protéiques des Français provient de produits d’origine végétale, un chiffre qui tend à se rapprocher des 50 % recommandés.

La sédentarité en hausse

La sédentarité des Français vivant en métropole est alarmante. Elle concerne la moitié des 11-14 ans, les deux-tiers des 15-17 ans et plus de 80 % des 18-79 ans !

Environ un tiers de la population a un comportement associant la sédentarité et l’inactivité physique.

Ainsi la prévalence du surpoids et de l’obésité est en hausse chez les adolescents (+6 points) et chez les adultes (+5 points) tandis qu’elle est stable pour les enfants de 3 à 14 ans.

Les assiettes et quotidien des Français sont donc à surveiller de près et restent à améliorer. Les initiatives comme KOAM, qui aide à développer de bonnes habitudes alimentaires, ou la mise en place de logos nutritionnels sur les produits alimentaires, sont à saluer et à encourager pour faire évoluer positivement les résultats INCA4.

 

A propos de l'auteur

La Rédaction

La Rédaction

La rédaction de Culture Nutrition : une équipe de rédacteurs à l'affût de toutes les tendances nutrition-santé, pour vous partager au quotidien les dernières innovations du marché.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Share This