Aliments Innovation

L’imprimante 3D, le futur de l’alimentation des séniors

imprimante 3D
Elise
Écrit par Elise

L’équipe du projet PERFORMANCE (Development of PERsonalized FOod using Rapid MAnufacturing for the Nutrition of Elderly consumErs) a pu présenter après trois ans de travail acharné, la première imprimante 3D capable dimprimer des repas complets. Un pas de plus vers une gestion aussi futuriste qu’appétissante de l’alimentation des séniors souffrant de dysphagie !

 

Une innovation pour l’alimentation des séniors

On vous en parlait comme d’une possible innovation, mais il semblerait que ce projet soit tout prêt d’aboutir. Même si Matthias Kück, le directeur général de Biozoon a admis que quelques années s’écouleraient encore avant la commercialisation d’un tel système en Europe.performance-corps-article

Le principe de base est simple : remplacer les diverses purées peu engageantes qu’on donne aujourd’hui aux personnes ayant des difficultés à mastiquer et à déglutir par des aliments sur-mesure. L’idée c’est de pouvoir produire, à l’échelle industrielle, des portions avec une texture adaptée à chaque patient.

Au-delà de ces aspects pratiques, l’apparence est également un point crucial du projet qui vise aussi à redonner le plaisir de manger aux séniors. Ainsi, ces aliments high tech auront le goût d’une tranche de rôti, par exemple, mais aussi son aspect. Les résultats qui ont été obtenus jusque-là sont d’ailleurs assez bluffants !

 

Une personnalisation optimale

Dans les maisons de retraite, chaque patient pourrait recevoir quotidiennement un repas à la fois adapté à ses besoins nutritionnels et à son état physique. Il s’agit d’un véritable défi pour l’impression 3D de produire des plats à compositions et consistances variables.

Afin que la personnalisation soit optimale, chaque personne aura une fiche contenant toutes les informations à propos de la taille des portions à fournir et de leurs textures idéales. Cette fiche pourrait également être mise à jour parallèlement à l’évolution du patient grâce à une application pour tablette fournie au personnel de santé de l’établissement.

Par ailleurs, les plateaux repas seraient expédiés directement depuis l’usine de production avec un QR code correspondant au patient sur l’emballage –lui-même conçu pour passer au micro-ondes.

 

Les repas du futur seront peut-être imprimés et sur-mesure… affaire à suivre !

print

A propos de l'auteur

Elise

Elise

Diététicienne-Conseil - Mes domaines de prédilection : éducation thérapeutique du patient, nutrition périnatale et infantile, prévention-santé

Laisser un Commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Share This