Foodtech Santé publique

BEUC, la cuisine virtuelle européenne pour s’informer sur l’alimentation

BEUC
Charlotte
Écrit par Charlotte

Le digital est de plus en plus présent dans le domaine de la nutrition santé, et les institutions ont compris l’importance de son utilisation en tant que moyen de communication et d’interaction. L’Union Européenne, en particulier, s’est appropriée ce canal de diffusion en proposant par exemple Aloha l’académie du bien-vieillir, une plateforme où l’on retrouve des conseils pour bien vivre avec son âge. Elle propose aujourd’hui une cuisine virtuelle mise en ligne par le BEUC, Bureau Européen des Unions de Consommateurs.

« Qu’y-a-t-il dans votre cuisine ? » est une plateforme interactive fondée par 12 pays membres et inspirée d’un document publié en 2015 « Des choix alimentaires éclairés pour des consommateurs en meilleure santé ». L’objectif est clair : informer les consommateurs sur les produits de tous les jours pour qu’ils puissent adopter plus facilement une alimentation saine en faisant les bons choix.

Pour cela la cuisine virtuelle propose de cliquer sur différents aliments présents dans la cuisine : pizzas, gâteaux, alcools, mais aussi tisanes ou plats pour enfants, toutes les catégories d’aliments sont inspectées. Et les commentaires ne sont pas toujours tendres : « Une tisane pour perdre du poids ? Il n’y a aucune preuve que ça marche ! » « Saviez-vous que vos céréales de petit-déjeuner peuvent contenir 45% de sucre ? », l’idée est de faire prendre conscience au consommateur de l’existence de certaines réalités sur les produits pour qu’il puisse faire des choix éclairés en matière d’alimentation.

Le BEUC a pour objectif de protéger le consommateur en lui donnant les clés de son alimentation et de lui montrer l’impact sur sa santé. L’aspect ludique du site permet d’équilibrer la dureté des remarques sur les produits et de rendre la plateforme attractive et simple d’utilisation. Chaque partie est aussi complétée de conseils pour mieux s’alimenter et trouver des solutions pour prendre soin de sa santé.

La question est alors de savoir si une prise de conscience du public sur les produits peut sensibiliser certains industriels sur la qualité nutritionnelle de leurs produits.

print

A propos de l'auteur

Charlotte

Charlotte

Consultante chef de projet Nutrikéo - Mes domaines de prédilection : marketing et communication des aliments santé, restauration collective, nutrition sportive...

1 commentaire

Laisser un Commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Share This