Santé publique

Haro sur le sel dans la grosse pomme !

Sodium_sel_NYC
Agathe
écrit par Agathe

A New York, une nouvelle loi exige un avertissement sur les teneurs en sel dans les chaînes de restaurant.

En effet, à partir du 1er Décembre 2015, les enseignes ayant au moins 15 restaurants à travers le pays devront indiquer par une icône d’avertissement les plats contenant plus de 2 300 mg de sodium, ce taux correspondant aux apports quotidiens recommandés.

Les maladies cardiovasculaires en quelques chiffres

  • 1ère cause de mort prématurée en Europe et aux Etats-Unis1
  • 17 millions de morts chaque année2
  • 80 % des affections cardiovasculaires évitables par la mise en place de mesures hygiéno-diététiques3
  • L’hypertension artérielle, pathologie la plus fréquente en France et dans le Monde avec 25 % de la population adulte concernée 4.

Sel et hypertension

Un apport élevé en sodium est lié à l’augmentation de la pression artérielle, du risque cardiovasculaire et du risque d’accident vasculaire cérébral.

Par cette mesure qui vise à freiner les excès de sodium, le maire de la grosse pomme, Bill Blasio, entend réduire d’ici 2040 la mortalité prématurée de 25 % et souhaite mieux informer les New-yorkais sur ce qui peut affecter leur santé.

Qu’en pensent les restaurateurs ?

L’association des restaurateurs de New York regrette cependant que ces mesures s’ajoutant à celles déjà mises en place, coûtent cher à mettre en place et pèsent sur le développement économique des restaurants.

En effet, la ville n’en est pas à son coup d’essai puisqu’elle a déjà interdit depuis 2008 les acides gras trans artificiels dans ses restaurants et est à l’origine de l’obligation d’afficher les apports caloriques sur les menus des chaînes de restaurants.

Les attentes d’une telle mesure

  • Inciter les chaînes à réduire les teneurs en sel des plats dans l’ensemble de leurs restaurants.
  • Encourager les autorités de santé de l’ensemble du pays à exiger les mêmes avertissements sur la teneur sodium des menus.
  • Inciter FDA à émettre des objectifs de réduction des teneurs en sodium pour l’industrie.

 

Rappelons que New York est une ville pionnière en matière de lutte contre les effets délétères de la malbouffe sur la santé de ses administrés. En 2012, Mickael Bloomberg, maire de l’époque, avait  fait interdire les boissons sucrées de grande taille avant que la mesure ne soit annulée par les tribunaux !

1 The Cardiovascular Market Overview to 2017, Script Insights, 2012 – 2 WHO – 3 WHO. Diet, nutrition and the prevention of chronic diseases. Report of a joint WHO/FAO Expert Consultation. WHO Technical Report Series 916. Geneva, 2003 – 4 CFLHTA, Femmes et Hypertension artérielle, 2012

A propos de l'auteur

Agathe

Agathe

Directrice Média & Influence
Mon domaine de prédilection : les tendances marché en général.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Culture Nutrition

GRATUIT
VOIR