Communication

Coup de projecteur sur l’origine des aliments : l’industrie agroalimentaire nous dit tout !

étiquetage_origine
Agathe
écrit par Agathe

Quand on parle de l’étiquetage alimentaire, on pense souvent en premier lieu à l’étiquetage nutritionnel qui soulève actuellement de nombreuses questions sur les attentes des consommateurs ou sur l’établissement d’un profil nutritionnel par exemple. Mais qu’en est-il de l’étiquetage sur l’origine des denrées alimentaires ?

Communiquer sur l’origine, pourquoi ?

Obligation réglementaire pour certains

Pour certains industriels, cette communication est obligatoire pour être en accord avec la législation européenne.

Le règlement INCO n°1169/2011, publié en 2011, prévoit en effet que l’origine soit obligatoirement mentionnée sur la viande bovine et sur les produits à base de viande bovine. Il y est également prévu que l’origine soit mentionnée sur l’étiquetage du miel, de l’huile d’olive, des fruits et légumes et du poisson.

L’obligation de communiquer sur le pays d’origine ou sur le lieu de provenance a également été étendue aux viandes de porc, mouton, chèvre et volaille depuis le 1 avril 2015, suite au règlement n° 1337 / 2013.

Véritable parti-pris de communication pour d’autres

 Mais communiquer sur l’origine des aliments n’est pas uniquement une affaire de loi : cela peut aussi se présenter comme un véritable argument marketing. Spécifier l’origine sur l’emballage peut être un moyen pour gagner la confiance du consommateur ou pour mettre en avant un produit d’origine locale.

Une étude réalisée en 2013 par la CLCV, l’association nationale de défense des consommateurs et usagers, révèle que parmi les 1040 personnes interrogées sur Internet, 99 % d’entre elles considèrent qu’il est important de fournir des informations sur l’origine des aliments. 62 % y attachent de l’importance pour des raisons de sécurité alimentaire et 71 % dans le but de promouvoir l’activité d’une région ou d’un pays en particulier.

Les industriels ont bien compris l’importance de cette mention pour le consommateur. Certains ont d’ailleurs même choisi de la mettre en valeur dans leurs communications. Babybio, Béghin Say et même Mac Do s’y sont mis ! Petit Navire a choisi d’aller encore plus loin en proposant aux consommateurs de suivre les itinéraires des bateaux de pêche sur un site internet très bien fait expliquant toute la démarche de la marque de la mer à l’assiette : www.questionsdeconfiance.fr ! Fleury Michon lui aussi mise sur la transparence avec sa campagne « Venez vérifier ».

La question de communiquer sur l’origine reste encore en suspens pour plusieurs produits tels que le lait, le lait en tant qu’ingrédient dans les produits laitiers, ou encore la viande en tant qu’ingrédient par exemple. Voilà donc une affaire à suivre de près dans les prochaines années sur le site de la Commission Européenne…

Blog_article_transparence_origine_V3_2015-08-24

A propos de l'auteur

Agathe

Agathe

Directrice Média & Influence
Mon domaine de prédilection : les tendances marché en général.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Culture Nutrition

GRATUIT
VOIR