Aliments Communication Innovation

Fruit d’Or : du nouveau pour les intolérants au lactose

Juliette
Écrit par Juliette

« 16 % des Français affirment avoir du mal à digérer les produits laitiers, seuls 2 % des personnes intolérantes au lactose sont dépistées », c’est ce qu’annonce une nouvelle étude Ifop / Fruit d’Or sans Lactose. Conscients de l’importance de ces chiffres, les industriels proposent de plus en plus de produits sans lactose ou à teneur réduite en lactose (article du 18 janvier 2013) et tentent de sensibiliser la population à cette problématique.

C’est dans ce contexte qu’Unilever lance un nouveau site Internet dédié à l’intolérance au lactose : www.tartinezsanslactose.fr. Les personnes concernées par ce trouble peuvent y trouver des informations générales, des indications sur le diagnostic, ainsi que des renseignements sur les solutions existant pour y remédier. Un médecin nutritionniste intervient également sous forme de vidéo, en abordant de manière simple et concrète la problématique pour l’expliquer aux intéressés. La solution proposée par la société, la margarine Fruit d’Or Sans lactose, est mise en avant au second plan dans une page dédiée.

L’intolérance au lactose est une thématique dans laquelle Unilever s’est plongé peu à peu, timidement. En effet, le produit était à l’origine appelé « Fruit d’Or Léger », sans claim particulier sur l’absence de lactose, puis on a vu apparaître un bandeau rouge sur le pack précisant l’absence de lactose (article du 27 juin 2011). Aujourd’hui, le nom du produit est devenu « Fruit d’Or sans Lactose » et le positionnement ne laisse plus aucun doute. Une étude de cas intéressante qui montre bien le succès des solutions nutritionnelles contre l’intolérance au lactose !

print

A propos de l'auteur

Juliette

Juliette

Consultante chef de projet Nutrikéo - Mes domaines de prédilection : stratégies d’adaptation au règlement allégations, éducation thérapeutique du patient, maladies cardiométaboliques…

Laisser un Commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Share This