Communication Santé publique

Messages sanitaires, conséquences inattendues

Agathe
écrit par Agathe

Une étude a été réalisée par l’Ecole de Management de Grenoble auprès de 130 personnes afin d’évaluer l’efficacité des messages sanitaires affichés en bas des spots publicitaires sur le comportement alimentaire des consommateurs.

Les résultats montrent que ces messages sont mal compris des consommateurs qui s’en servent de justificatifs pour manger plus gras et plus sucré. C’est ce que résume Carolina Werle, une des deux chercheuses à l’origine de cette étude : « En associant des messages sanitaires à des produits alimentaires hédoniques (glaces, hamburgers…), les individus perçoivent ces informations comme une solution potentielle à la prise de poids. Si je fais ce que le message indique, implicitement je m’octroie le droit de manger plus sucré ou plus gras. Cela a pour effet de les déculpabiliser au lieu de les inciter à manger sainement.» Par ailleurs, ces messages induisent les consommateurs à faire des choix moins sains.

Des résultats que l’INPES devrait prendre en compte dans leur travail de refonte des messages sanitaires de prévention de l’obésité. Il serait par exemple possible de séparer le message de la publicité en le plaçant dans un encart dédié avant ou après le spot, ou bien d’adopter le même principe que les campagnes de prévention des risques du tabagisme en utilisant plutôt des images.

A propos de l'auteur

Agathe

Agathe

Directrice Média & Influence
Mon domaine de prédilection : les tendances marché en général.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Culture Nutrition

GRATUIT
VOIR