Aliments Innovation

Face à Yuka : les questions à se poser pour améliorer vos produits et votre image

application notation des aliments
Grégory
Écrit par Grégory

Selon une étude TNS commandée par GNT, 53 % des Européens et 64 % des Américains procèdent à une lecture critique des étiquettes avant d’acheter un produit [1]. Yuka est l’application de notation des aliments qui a transformé cette habitude fastidieuse est un réflexe ludique et pédagogique. Depuis son lancement en janvier 2017, elle compte plus de 8,5 millions d’utilisateurs, 2 millions de produits scannés chaque jour et 450 000 produits alimentaires répertoriés. L’ampleur du phénomène est telle que les marques sont mises à nu devant un consommateur qui n’a jamais eu autant de pouvoir. Le pouvoir de faire pression sur les marques pour améliorer l’offre alimentaire. Une démarche un peu rude et brutale, mais un mal pour un bien.

Alors en tant qu’entreprise agroalimentaire, comment réagir ? Quelles stratégies mettre en place pour améliorer votre image sur ET au-delà de Yuka ?

Retravaillez vos produits pour améliorer vos notations

Cet article est réservé aux abonnés premium. Connectez-vous si vous avez un compte. Sinon, découvrez notre offre premium.

print

A propos de l'auteur

Grégory

Grégory

Ingénieur nutritionniste - Directeur Général et Fondateur de Nutrikéo - Mes domaines de prédilection : tendances du marché de la nutrition-santé, innovation, marketing et communication des produits nutraceutiques...

Laisser un Commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Share This