Aliments Innovation

Interview – Rencontre avec Laury Galarza, de la start-up Les Céréales du Goût

Kellogg's
Agathe
Écrit par Agathe

Nous connaissons bien Laury puisqu’elle a fait partie de l’équipe Culture Nutrition. Aujourd’hui, son associé et elle travaillent au lancement d’une start-up, Les Céréales du Goût. Une entreprise qui entend modifier notre façon de produire et de consommer des céréales. Et cela commence entre autres choses par une campagne de financement participatif sur Ulule.

Bonjour Laury ! Comment décrirais-tu Les Céréales du Goût ? Qu’ont-elles de différent par rapport aux céréales du campagne Ululemarché ?

Bonjour ! Les Céréales du Goût sont des céréales croustillantes qui ont la particularité d’être gourmandes tout en apportant un maximum de bénéfices nutritionnels. Elles ressemblent à des mini biscuits et peuvent se consommer aussi bien au petit déjeuner qu’en guise de snack. Elles s’adressent aux enfants comme aux adultes qui recherchent une solution pratique et nutritive tout en se faisant plaisir. Contrairement aux céréales du marché, type céréales enfants, elles ne sont pas extrudées ou soufflées. Le processus de fabrication a été pensé de façon à préserver au maximum les bienfaits des ingrédients utilisés. Ils sont d’ailleurs totalement naturels et bio. Les Céréales du Goût sont aussi sans sucre raffiné et sans additif. Nous préférons utiliser du sucre de fleur de coco, des céréales complètes et des purées d’oléagineux pour minimiser l’index glycémique et proposer ainsi des céréales vraiment rassasiantes.

Je crois que vous êtes 2 associés. Où en êtes-vous de votre développement ?

En effet, je me suis associée avec Antoine qui est en charge du développement commercial. A date, nous avons créé 3 recettes – chocolat noix de coco ; cacao noisette et pomme cannelle – qui sont commercialisées dans bientôt 10 points de vente. Nos premiers clients sont des magasins bio indépendants et des salles de crossfit, principalement sur la région de Bordeaux. Cette première phase avait pour objectif de confronter nos produits au marché pour tester l’appétence des clients et affiner notre positionnement. Les retours sont très encourageants et nous prévoyons de déplacer la production dès le mois prochain en région Parisienne dans un nouvel atelier pour accroître notre capacité de production. Pour préparer ce lancement officiel, nous avons fait appel à du financement participatif – www.fr.ulule/lescerealesdugout – afin de financer les premiers stocks de matières premières, les emballages et la certification AB. Dès septembre, nous aurons toutes les clés en main pour accélérer l’activité et distribuer nos céréales dans les magasins bio de la capitale, puis sur l’ensemble de l’hexagone.

A l’heure actuelle, le marché des céréales du petit déjeuner est dominé par des géants de l’agroalimentaire, comme Nestlé ou Kellogg’s. A ton avis, quels sont les moyens des start-ups comme Les céréales du goût pour émerger ?

Les céréales du petit déjeuner ont plutôt mauvaise presse. D’une part car il s’agit souvent de produits ultra-transformés, et d’autre part car elles contiennent du sucre en quantité importante. Les grandes marques font des efforts pour réduire la teneur en sucre de leurs produits mais elle reste – à mon sens – trop élevée. Conscients de l’impact de l’alimentation sur la santé, les attentes des consommateurs évoluent. Elles tendent vers des produits plus sains et plus responsables mais sans compromis sur le plaisir ou la praticité. Les start-up comme Les Céréales du Goût ont bien compris cette évolution et s’adaptent pour construire des produits qui répondent en tout point à des Français de plus en plus exigeants. Chez les Céréales du Goût, nous recherchons une certaine proximité avec les consommateurs pour les rassurer. Nous sommes totalement transparents sur nos processus de fabrication, la composition, ou encore l’origine des matières premières. Cela permet de créer du lien et de fidéliser le client. Enfin, nous ne sommes pas sur les mêmes circuits de distribution : nous privilégions les réseaux bio, vrac et locaux.

Le petit déjeuner est de plus en plus nomade. Est-ce que Les céréales du goût sont adaptées à ce phénomène ?Nestlé

Tout à fait. Aujourd’hui, parmi les consommateurs finaux des Céréales du Goût, près de la moitié les consomment en guise de snack sans lait ou boisson végétale. Ce sont comme des mini-biscuits que l’on peut grignoter du bout des doigts tels des noix ou des amandes. Les recettes sont d’ailleurs étudiées pour couvrir de façon équilibrée les apports journaliers recommandés. Elles peuvent donc s’emporter pour une consommation nomade. Nous n’envisageons pas de conditionnement spécifique à cet usage pour des raisons environnementales mais incitons les consommateurs à emporter leur portion dans un snack bag pour une consommation nomade ET responsable.

Pour compléter notre entretien avec Laury, nous vous invitons à lire notre article sur le marché des céréales du petit déjeuner, et comment les start-ups bousculent les géants du secteur.

print

A propos de l'auteur

Agathe

Agathe

Consultante chef de projet Nutrikéo - Mes domaines de prédilection : animation évènements et formations, restauration hors domicile, minceur…

Laisser un Commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Share This