Aliments

Nestlé se lance dans le snacking pour bébés !

snacking bébé nestlé
Yousrane Dramé
Écrit par Yousrane Dramé

Aux Etats-Unis et au Canada, le leader Nestlé commercialise des formats de snacking plébiscités par les adultes, au format bébé. Bâtonnets, chips, pop-corn…sont désormais commercialisés sous la marque Gerber à destination des bébés à partir de 8 mois.

Ces recettes doivent satisfaire les petits mais surtout leurs parents. Nestlé propose ainsi des recettes « pratiques » à tenir dans les plus petites mains et faciles à mâcher. Au-delà de 12 mois, des produits très divers sont proposés :

  • Les P’tits croquants sont des collations à la texture fondante, ce qui les rend facile à mâcher et à avaler. Ils sont aromatisés au cheddar, à la tomate, à la pomme ou encore à la patate douce…
  • Les Roulis-croquants fabriqués avec des « pommes du jardin » sont fait pour les petits qui apprennent à manger seuls.

nestle gerber snacking pour bébéL’argument du « végétal » et du « manger sain » est très important pour la marque. La grande majorité de ces gammes est présentée dans un emballage vert avec des fruits et des légumes. Nestlé souhaite réduire les proportions de sel et de sucre dans l’ensemble de ses produits. Selon la marque, les « amuse-bouche » pour bébés participent à une bonne nutrition des enfants, dès le plus jeune âge.  Elle affirme que d’ici 2020, elle apportera « 750 millions de portions de légumes et 300 millions de portions de graines riches en fibres supplémentaires ».

Il appartient cependant aux parents de décrypter correctement les étiquettes des produits. Les fruits et légumes ne sont en réalité présents qu’à l’état de traces dans les produits malgré l’emballage trompeur. Malgré les vertus citées par la marque Nestlé, les « puffs soufflés » contiennent tout de même 2 g de sucre pour 10 g de produit et les P’tits croquants, bien qu’étant bio, contiennent des maltodextrines, un additif provenant de l’amidon de maïs.

Nestlé a donc pour objectif d’éduquer les enfants dès le plus jeune âge à l’alimentation industrielle et au snacking. Les produits sont revendiqués plus équilibrés que des « snacks » classiques mais la liste des ingrédients reste tout de même assez longue et compliquée. Cela risque peut-être de compromettre l’arrivée de la gamme sur le marché français, où des sujets comme la naturalité et la transparence sont au cœur des préoccupations.

print

A propos de l'auteur

Yousrane Dramé

Yousrane Dramé

Chargée de communication
Mes domaines de prédilection : marketing et communication digitale, création web et stratégies social media

Laisser un Commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Share This