Communication Santé publique

Festival de la Communication Santé 2018 : l’éthique au cœur de la santé !

festival communication santé

Read this article in English

festival communication santéLa 29e édition du Festival de la Communication Santé a une nouvelle fois rassemblé tous les acteurs de la santé : institutions, laboratoires pharmaceutiques, agences, associations et patients… avec, cette année, l’éthique au centre des échanges !

En plus des conférences, débats et témoignages de qualité, ce fut l’occasion de découvrir pas moins de 70 projets de communication ou d’information concernant un produit de santé, une campagne de santé publique, une pathologie, un outil de formation ou un service à destination des professionnels de santé, des patients et/ou les aidants.

Voici un extrait des débats, chiffres clés et projets nominés (non confidentiels) !

Nous sommes tous des paresseux cognitifs.

53% des Français partagent des informations sans même les vérifier ! Avec l’avènement du numérique, des réseaux sociaux et autres supports d’expression, il est facile de se perdre dans le flux d’informations, au risque de nourrir les « fake news ».. Dans ce sens, on peut citer les initiatives suivantes, visant à mieux informer le grand public :

  • La campagne #passelemotpaslevirus du Laboratoire Gilead Sciences en cours depuis mi-septembre, qui repose sur un site internet avec de nombreux témoignages et un relais sur les réseaux sociaux, pour informer sur la vie avec le VIH, faire évoluer les perceptions du grand public et rassurer et accompagner les patients au quotidien.
  • Le site plus-seREIN.fr de Sanofi qui s’engage dans l’amélioration de la prise en charge des patients insuffisants rénaux chroniques au travers d’informations sur la maladie, de mesures hygiéno-diététiques, de recettes de cuisine adaptées du petit-déjeuner au dessert…

Laboratoire Gilead Sciences

 

Il y a une asymétrie entre le discours des soignants et la compréhension des patients.

77 % des médecins interrogés pensent que les informations données aux patients pendant l’hospitalisation n’ont pas été comprises et 80% qu’elles n’ont pas été bien retenues et assimilées après coup (selon une étude d’Odexa). Pour accompagner les professionnels de santé dans la transmission de l’information et les patients dans une meilleure observance, on peut citer les initiatives de :

  • Phama Mar avec son Bullet Journal distribué aux femmes atteintes d’un cancer de l’ovaire, associé à une plateforme web.
  • Janssen qui a réalisé une tournée nationale (dans 16 villes de France) avec son bus MICI&Moi pour sensibiliser aux maladies inflammatoires chroniques de l’intestin et aider les patients à mieux gérer leur maladie grâce à des ateliers thématiques.

BUllet journal

Cela se vérifie aussi dans la santé animale ! En effet, seulement 50 % des propriétaires d’animaux sortiraient de la consultation vétérinaire en ayant compris les informations fournies.

Citons le projet « Mon animal épileptique » du laboratoire TVM.
Le laboratoire aide les professionnels de santé comme les propriétaires à améliorer la prise en charge de la maladie et l’observance du traitement de leur animal. Cela au travers d’un remis de consultation et d’un journal de suivi des crises transmis par le vétérinaire au propriétaire et de supports digitaux (une communauté Facebook, un site internet et une application de suivi des crises).

plateforme

Pour plus d’informations, n’hésitez pas à consulter le site du Festival de la Communication Santé. Les lauréats seront annoncés fin janvier lors d’une remise des prix : à suivre !

print

A propos de l'auteur

Gwendaline Guillaume

Gwendaline Guillaume

Consultante chef de projet Nutrikéo - Mes domaines de prédilection : marketing et communication agroalimentaire et santé, hygiène de vie et bien-être, nutrition animale…

Laisser un Commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Share This